Bleus : Laurent Blanc a aimé, et pourtant...

Bleus : Laurent Blanc a aimé, et pourtant...
Aussi étrange que ça puisse paraître aux spectateurs de la rencontre France - Croatie, Laurent Blanc a plutôt aimé la prestation des Bleus. L'analyse du match doit en tenir compte.

Laurent Blanc l'a dit après le match, il existe des bons 0-0. Et pour le sélectionneur, ce France - Croatie en fait partie. Une satisfaction à nuancer vu le match proposé par les Bleus mardi soir.

La défense des Bleus toujours aussi solide
Le seul réel point de satisfaction unanime de cette soirée, c'est la défense. Comme par hasard, c'est le seul secteur que le sélectionneur n'a pas modifié, préférant renforcer les automatismes entre Lloris, Rami et Mexès. A l'arrivée, aucun but encaissé pour la sixième fois en neuf matches sous l'ère Laurent Blanc.

Nasri a besoin d'aide
En alignant Diarra et Matuidi aux côtés d'un Nasri intronisé meneur de jeu des Bleus, la France a reposé son animation offensive sur l'inspiration du joueur d'Arsenal. Mais il semble que Nasri ne possède pas encore l'envergure pour créer le jeu seul. Il lui faut un Fabregas (en club) ou un Gourcuff (en sélection) pour lui permettre de jouer libéré.

La France n'est pas d'attaque
Sans inspiration au milieu, les attaquants français se sont retrouvés incapables de faire la différence. Malouda a été transparent, Benzema pas en réussite et seul Menez a su semer la pagaille dans la défense croate par intermittences. L'entrée de Ribéry à la place de Malouda a apporté un réel plus.

Il convient de relativiser tout cela en se rappelant qu'il ne s'agissait que d'un match amical et que Blanc n'avait pas aligné l'équipe type au coup d'envoi. Mais le 3 juin en Biélorussie, il faudra montrer autre chose.

News associées