Les Bleus mal aimés

Voir le site Téléfoot

Equipe de France de Football
Par Olivier D'ARIES|Ecrit pour TF1|2009-06-04T10:32:00.000Z, mis à jour 2009-06-04T10:32:00.000Z
Equipe de France de Football

Sifflée par son public face au Nigéria (0-1), l'équipe de France ne cesse de susciter la défiance lorsqu'elle évolue à domicile. Si le contexte de la rencontre à Saint-Etienne était particulier, ce n'est pas la première fois que les Bleus sont conspués. Les joueurs en ont marre et l'ont fait savoir.



"Nous, on n'a pas été bon. Mais eux, ils ont été zéro. Un public qui n'est pas derrière son équipe de France, c'est grave." Patrice Evra n'a pas en voulu en rajouter mais sa réaction témoigne d'un vrai malaise. Les Bleus se cherchent du soutien. Mardi soir, comme trop souvent, l'équipe de France a essuyé les sifflets du public. De son public, de ses supporters. Il faut dire qu'à Saint-Etienne, le contexte était particulier. Les habituels fans des Verts avaient décidé de s'en prendre à tous ceux qui portent ou ont porté le maillot du voisin honni, celui de l'Olympique Lyonnais. Et force est de constater qu'ils sont nombreux en équipe de France. Le malaise s'est donc installé très tôt dans la rencontre.


Le bouc émissaire ? Le pauvre Karim Benzema, sorti à la mi-temps après avoir subi les invectives de Geoffroy-Guichard à chaque fois qu'il touchait le ballon. "C'est difficile pour Karim de jouer dans ces conditions. Autant ma première sélection face à la Lituanie s'était bien passée, autant ce soir je suis déçu. Il n'y avait aucune ambiance", s'est plaint pour sa part André-Pierre Gignac. Sébastien Squillaci encore : "Nous, on défend notre pays et les gens devraient faire la même chose." Et Raymond Domenech de tracer le même sillon : "Confondre Lyon et l'équipe de France, c'est déplorable. Ce n'était pas Lyon-Saint-Etienne: c'était France contre Nigeria, même si le Nigeria a joué en vert. "


"Ça nous touche"


Malgré tout, les "olé" et les sifflets de fin de rencontre semblaient davantage sanctionner la pauvreté du jeu tricolore que la rivalité entre les deux clubs rhônalpins. On touche également à un point sensible : celui du désamour entre l'équipe de France et son public. Car le problème n'est pas nouveau. Les Bleus avaient subi les mêmes invectives de la part du Stade de France face à la Tunisie (3-1) ou même à Marseille face à l'Argentine (0-2). "Nous, on défend notre pays et les gens devraient faire la même chose.

En France, même si tu gagnes, les supporters ne sont pas derrière toi. Cette soirée confirme ce que je pense du public français. Nous, les joueurs, ça nous touche. En Angleterre, ça ne passe jamais comme ça. Lorsqu'avec Manchester nous avons perdu 4-1 face à Liverpool à domicile, nous avons tout de même reçu une ovation à la fin du match...", poursuit un Patrice Evra dépité.


Avant d'appuyer sur un autre point sensible : la faible affluence (seulement 22 000 spectateurs). "Saint-Etienne est un stade populaire. Il y a des gens, normalement. Pendant les hymnes, je me suis demandé s'il s'était passé quelque chose." Il faut dire que la FFF a sa part de responsabilité en ayant proposé des places entre 15 et 60 euros pour un simple match amical. De fait, certains Bleus ont laissé entendre que la bronca continuelle dont ils ont été victimes a précipité leur défaite.


"Nous n'étions pas découragés, mais c'est vrai que quand on est en difficulté et que le public encourage l'adversaire, c'est plus dur. Quand il y a de la fatigue, ce genre de comportement donne un coup supplémentaire", témoigne Yoann Gourcuff. Karim Benzema, cible privilégiée des Stéphanois, a semblé également perturbé par cet accueil glacial. Et sa performance s'en est ressentie. Et Patrick Vieira, capitaine aux 107 sélections, de conclure : "C'est difficile de trouver une solution. Depuis pas mal de temps, l'équipe de France essaie de faire des efforts pour aller vers le public. Il faut qu'on fasse avec et que l'on compte sur nous-mêmes." Le mal est décidément profond.


Lien vers l'article d'Eurosport Les Bleus mal aimésLogo eurosport