Bordeaux : Jean-Louis Triaud s'explique

Voir le site Téléfoot

Pour Triaud, Blanc reste
Par Florence LOYAL|Ecrit pour TF1|2010-05-18T09:15:00.000Z, mis à jour 2010-05-18T09:15:00.000Z

Laurent Blanc a fait ses valises après trois saisons passées sur les bords de la Gironde. Quel sera son successeur ? L'effectif va-t-il changer ? Le club s'est contenté de la 6eme place. La faute à qui ou à quoi. Le président des Girondins Jean-Claude Triaud nous en dit plus...

Laurent Blanc s'en va ! Qu'en pense-t-il ?

Quelques heures après l'annonce du départ (probable) de Laurent Blanc pour l'équipe de France, le président des Girondins de Bordeaux Jean-Louis Triaud a déclaré : "Je la respecte même si je la regrette". Ce dernier estimait dimanche matin encore à "50-50" les chances de voir Blanc, "garçon droit et carré", rester une saison de plus. "Une page se tourne, il faut en ouvrir une nouvelle".

Le successeur de Laurent Blanc est-il déjà connu ? Son profil ?
"On a un mois et demi" (la reprise est fixée au 28 juin) pour dénicher la perle rare. D'après Jean-Louis Triaud il devra être "compétent, talentueux, sympathique et qui nous amène des idées". "Il faut qu'il soit à l'image de Bordeaux, c'est mieux, mais pas obligé de faire dans le clinquant". Les candidats ? "Ils sont légion", s'est-il félicité. "Aucun contact" à ce jour, a-t-il lancé. Tout juste a-t-il admis qu'Eric "Gerets est un entraîneur auquel (il) trouve beaucoup de qualités", comme il aurait pu le dire de la plupart des autres noms évoqués (Tigana, Courbis, Lucescu, Le Guen...) "pour certains séduisants".

Retour sur la saison écoulée : la mise au point de Triaud
Les Girondins ont terminé à la sixième place loin des objectifs fixés et "embêtante en termes d'images". La faute à qui ou à quoi ? Le patron des Bordelais a mis en avant le calendrier, les matches reportés "qu'il a fallu caser à des moments qui n'étaient pas toujours très favorables, on y a sûrement perdu en fraîcheur", "le matelas de points d'avance trop confortable (...) qui nous a peut-être un peu démobilisés". Rappelons que le club bordelais a été sacré champion d'automne avec neuf points d'avance mais cette avance a rapidement fondu et « au lieu de réagir dans la sérénité, il y a eu un peu de panique ».
Pour Jean-Louis Triaud, le principal coupable reste le président de la Fédération Française de Football, Jean-Pierre Escalettes, qui a annoncé très prématurément le nom de Laurent Blanc comme possible successeur de Raymond Domenech. "Une Fédération ne peut pas impunément aller débaucher un entraîneur en exercice. Elle a contribué à notre échec sportif. Même si on ne peut pas attribuer notre mauvais passage à ce seul fait, certains joueurs se sont interrogés sur leur avenir à Bordeaux si l'entraîneur devait quitter le club" a-t-il insisté.

Gourcuff et Diarra sur le départ ?
Yoann Gourcuff et Alou Diarra seront-ils dans l'effectif bordelais, privé de coupe d'Europe ? "Rien ne s'oppose à ce qu'ils restent, ils sont sous contrat" a-t-il dit "S'il y a des vœux, on écoutera. Ce sont des joueurs de qualité, donc ils ont une valeur marchande. Mais on n'est pas dans l'obligation (financière) de vendre" a-t-il rappelé.