Bordeaux-Lyon, le journal

Voir le site Téléfoot

Bordeaux-Lyon, le journal
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-05T09:02:06.000Z, mis à jour 2010-04-05T09:02:06.000Z

A deux jours de leur quart de finale retour de Ligue des Champions, Bordeaux et Lyon continuent lors préparation. Et ce lundi, ce sont gardiens qui ont la parole. Cédric Carrasso, Hugo Lloris... et même Steve Mandanda ont leur avis sur le match de mercredi.

CARRASSO : "DE LA FORCE DE CARACTERE"


Cédric Carrasso et Bordeaux vivent des moments très difficiles actuellement. Mais le portier des Girondins veut croire au réveil des siens, mercredi face à Lyon. En tout cas, l'ancien Marseillais espère que le revers de samedi face à Nancy (1-2) est un déclic : "Peut-être fallait-il que nous ayons mal pour réagir. Il faut que le match de Nancy serve à cela. J'ai une confiance énorme en ce groupe. Il a de la force de caractère, il l'a prouvé en gagnant 13 ou 14 matches d'affilée la saison dernière, il n'a pas le droit de ne plus l'avoir. On se demande comment on avait réussi à faire ce truc extraordinaire. Il y avait une part de réussite mais cela se provoque. Je pense qu'aujourd'hui, nous sommes capables de réussir de grandes choses, cela ne sera que plus beau si on y arrive et cela nous servira pour la saison prochaine. Il reste dix matches à jouer, dix matches à gagner, avec un exploit à réaliser mercredi. Dans le football, tout peut changer en une semaine. Mais il faut provoquer les choses, se persuader que l'on est capable de réussir", a-t-il confié dans les colonnes de Sud-Ouest.


LLORIS ET LA CATASTROPHE


Hugo Lloris a souvent la langue dans sa poche. Mais pour une fois, le portier de l'équipe de France et de l'Olympique Lyonnais a parlé sans langue de bois, assurant qu'une élimination "serait un gros échec pour le club. C'est une place en demi-finale de Ligue des Champions qui se joue. Nous allons affronter une belle équipe. Ce sera assez ouvert car Bordeaux sera obligé de venir chercher un résultat. Il faudra être très solide, concentré et garder cette sérénité que nous avons dans le jeu. Le premier match est souvent capital dans une double confrontation. A l'aller, c'était assez ouvert et cela aurait pu basculer dans les deux sens. Nous avons été décisifs dans certains moments du match. Nous sommes à l'abri de rien au retour".


MANDANDA NE SE PRONONCE PAS


"Je ne suis pas un très bon pronostiqueur vous savez. En tout cas, peu importe le résultat, je pense que ça n’aura pas d’incidence sur la fin de championnat. Que le meilleur gagne !" Ça, c'est le pronostic de Steve Mandanda quant à l'issue de la deuxième manche entre Bordeaux et Lyon en quart de finale de la Ligue des Champions. Le portier de l'Olympique de Marseille a d'autres chats à fouetter en ce moment...