Bordeaux-Lyon, le journal

Voir le site Téléfoot

Bordeaux-Lyon, le journal
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-01T10:24:06.000Z, mis à jour 2010-04-01T10:24:06.000Z

Un peu plus de vingt-quatre heures après la manche aller qui a vu Lyon s'imposer 3-1 face à Bordeaux, les troupes se concentrent sur le retour. Christophe Dugarry est d'ailleurs persuadé que les Girondins ont leurs chances.

BORDEAUX, DUGARRY Y CROIT ! : Interrogé dans les colonnes de Sud-Ouest, Christophe Dugarry pense Bordeaux capable de passer l'obstacle lyonnais. Comment ? "En réalisant le match parfait. Bordeaux est condamné à l'exploit mais il y a des raisons d'espérer. Comme la double suspension de Lisandro et Govou par exemple. Il faudra que les Girondins emballent le match comme ils l'ont fait par moments mardi soir. Il faudra tout simplement ne pas prendre de but et être plus efficace devant. Ils ne pourront pas se permettre de faire une mi-temps comme celle - médiocre - contre l'Olympiakos. Il ne faudra pas seulement être bon 45 minutes ou même 80 minutes. Ce sera de la première à la dernière. Mais selon moi, Bordeaux a réalisé son meilleur match de 2010." L'actuel commentateur de Canal Plus s'appuie sur l'exemple de 1996, quand Bordeaux avait renversé le Milan AC.


A LYON, TOUT VA BIEN : Certes, Lisandro ne sera pas de la partie au retour, tout comme Govou. Dans les colonnes du Progrès, Jérémy Toulalan s'est voulu rassurant : "Il nous manquera Govou et Lisandro au retour. Ce sont des joueurs très importants, mais on pourra pallier ces absences." Même son de cloche du côté de Miralem Pjanic : "L'influence de Licha est importante, mais on a un effectif avec des joueurs de qualité capables de répondre présent."


DU CÔTE DE L'INFIRMERIE : A Lyon, tout va bien pour François Clerc et Jean-Alain Boumsong. Les deux hommes se sont entraînés normalement mercredi avec ceux qui n'avaient pas joué la veille. Les titulaires n'ont pas pris part à la séance collective. A Bordeaux, bonne nouvelle : Marc Planus a repris la course. Le défenseur sera-t-il prêt pour le retour ? En tout cas, Laurent Blanc reconnait que lui et Diarra, qui était suspendu, "sont des joueurs importants dans le système de Bordeaux. Ils ont cette expérience qui nous a manqué dans la composition de la défense. Il ne faut pas s’arrêter cela. C’est se "manger le cerveau" pour rien."