Dans l'actualité récente

Bordeaux remporte le « choc » face à Saint-Etienne

Voir le site Téléfoot

Gourvennec
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-08-13T17:08:32.852Z, mis à jour 2016-08-13T17:09:19.149Z

Mené 3-0 malgré sa domination, Saint-Etienne y a cru jusqu'au bout pour arracher le nul face à Bordeaux. Mais les hommes de Jocelyn Gouvernnec s'imposent 3-2 au terme d'un match emballant.

Jocelyn Gourvennec avait droit à un « choc » face aux Verts de Saint-Etienne pour sa première sur le banc de Bordeaux. Et s’il a vu ses hommes en galère pendant le premier quart d’heure, il pourra les féliciter d’une victoire tour à tour écrasante (3-0 à la 72e) puis contestée (3-2 au coup de sifflet final).

15 minutes dans le dur

Avec Jocelyn Gourvennec, Bordeaux va peut-être retrouver l’envie de bien jouer au football. En tout cas, son message semble être passé. Face à Saint-Etienne, ses Girondins ont d’abord montré un visage timoré. En réalité, il leur a fallu un petit quart d’heure pour entrer dans leur saison et c’est un peu contre le cours du jeu qu’ils ont marqué. Les Verts étaient prévenus : sur coup-franc, leurs adversaires allaient être dangereux. Cela ne les a pas empêché de se faire cueillir comme des bleus par le jeune Laborde (13e). Cette ouverture du score a libéré les Bordelais, qui ont commencé à aller chercher très haut les hommes de Christophe Galtier, coupables de trop d’erreurs ce samedi malgré leur domination.

Et 1, et 2, et 3…

Emballante, la rencontre a pris un tournant au moment où Rolan a doublé la mise, sur un très joli centre de Laborde, encore lui (57e). Ce deuxième but est venu d’une perte de balle stéphanoise concrétisée par une action posée en ayant utilisé toute la largeur du terrain. Puis c’est Malcom qui a corsé l’addition sur un coup-franc direct ayant laissé Ruffier sur place (72e). Le début de match ne préfigurait pas un tableau d’affichage aussi favorable pour les Girondins qui, menant 3-0, ont quelque peu lâché pied. Malgré tout, on croyait la réduction du score de Romain Hamouma, qui se doit d’être plus décisif cette saison, anecdotique (81e). Mais c’était avant le but de Soderlund (88e), qui a permis aux siens d’y croire jusqu’au bout. Assommé, Bordeaux a tenu bon jusqu’au bout.

Belle première pour Jocelyn Gourvennec

Du spectacle, du jeu, des buts, de l’intensité, de l’envie, du suspens, une fin de match haletante… Pour son baptême, Jocelyn Gourvennec est passé par toutes les émotions. Il a surtout remporté son premier « choc » de la saison face à une équipe qui, comme la sienne, jouera avant tout pour une qualification européenne. Du coté des Verts, à qui il n’a pas manqué grand-chose pour égaliser, on s’attend à une sacrée soufflante de la part de Christophe Galtier.