Borussia Dortmund : Aubameyang écarté à cause d'un voyage en Italie ?

Voir le site Téléfoot

RTSFB3T
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-11-03T17:12:56.830Z, mis à jour 2016-11-03T17:18:33.772Z

Son absence du groupe lors du Borussia Dortmund-Sporting Portugal a beaucoup fait parler, Bild croît avoir percé le mystère Aubameyang.

Super star et attaquant vedette du Borussia Dortmund, Pierre-Emerick Aubameyang est resté en tribunes mercredi soir pour assister à la petite victoire 1-0 des siens contre le Sporting Portugal en Ligue des Champions.


L’absence du gabonais, très en verve ces dernières semaines avec déjà 10 buts cette saison, a beaucoup étonné les observateurs. Alors blessure, maladie, mise au repos ? Rien de tout ça puisque le club a évoqué des « raisons personnelles » pour justifier la mise à l’écart du joueur.  Des explications floues qui ont piqué la curiosité des journalistes.


Une sanction courte

Si l’on aurait pu croire à une sévère crise interne et à une potentielle absence de longue durée du joueur, il n’en sera rien puisque Hans-Joachim Watzke, directeur sportif du club de la Ruhr a confirmé une absence d’un seul match : «La bonne nouvelle, c’est qu’il sera frais pour le match contre Hambourg ce week-end ».

Les supporters peuvent donc être rassurés, reste à connaître les raisons de cette éviction.


Une escapade interdite en Italie

Si le quotidien allemand Bild a tout d’abord évoqué la possibilité que le joueur ait été sanctionné pour avoir utilisé son téléphone lors d’une causerie d’avant match, il semblerait finalement que la raison de cette sanction soit à chercher ailleurs.


En effet, le même média a révélé que l’attaquant serait allé contre la décision de son entraîneur en se rendant à une soirée à Milan. Aubameyang aurait ainsi souhaité se rendre en Italie pour célébrer un anniversaire et en aurait demandé l’autorisation à Tuchel. Malgré le refus de ce dernier, il s’y serait rendu. Des photos de la soirée ayant fuité sur Internet et l’ayant trahi, il aurait alors été sanctionné.