Borussia Dortmund - Klopp : "L'équipe qui gagne se relance"

Voir le site Téléfoot

Jurgen Klopp - Borussia Dortmund
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-10-01T08:57:00.000Z, mis à jour 2013-10-02T07:34:27.000Z

Marseille et Dortmund, même combat. Il y a deux semaines, ces deux clubs ont perdu leur première rencontre de Ligue des Champions. Dans un groupe aussi relevé, chaque point compte, il faut donc se relancer. Jürgen Klopp le sait.

Le groupe F est sans conteste l'un des plus relevés de la compétition. Chaque rencontre est importante et l'OM, comme le Borussia, sont déjà contraints de l'emporter pour conserver un espoir de qualification. Il y a deux semaines, les Marseillais et les Allemands ont été dominés par Arsenal (1-2) et Naples (2-1), ils doivent donc se reprendre ce mardi. Le duel promet.

L'heure de la revanche
Il y a deux saisons, le club phocéen avait déjà croisé le Borussia. Un mauvais souvenir pour les Allemands, dominés à l'aller (2-3) et au retour (3-0). L'heure de la revanche a sonné. « Oui, il y a de la revanche dans l'air. Marseille a de très bonnes qualités et fait un très bon début de Championnat. Malheureusement pour nous, c'est un très bon adversaire, physiquement très solide, avec des qualités dans la transmission du ballon et forte dans les duels », a expliqué Jürgen Klopp en conférence de presse.

Se rattraper
Il y a deux semaines, le vice-champion d'Europe a connu la défaite face à Naples (2-1). Ce match est donc crucial, pour la formation germanique comme pour l'Olympique de Marseille. « On sait qu'on est dans une logique de devoir se rattraper, de prendre des points et on va le faire face à l'OM. En même temps, les deux autres équipes s'affrontent et les deux ne peuvent évidemment pas l'emporter. On peut donc dire que l'équipe qui gagne demain se relance dans la course ».

Klopp absent
Suspendu pour s'en être pris au quatrième arbitre à Naples, Jürgen Klopp ne pourra pas s'asseoir sur son banc. Mais il a déjà trouvé l'endroit idéal pour suivre la rencontre. « Je connais ma place (...) Je sais que j'aurai une bonne vision du terrain. Pour un match, ce n'est pas un problème. Ça l'est plus de ne pas être dans le vestiaire, mais avec mon assistant on s'est très bien arrangé. C'est une punition mais je ne pense pas qu'elle soit préjudiciable pour l'équipe ».

A Dortmund, l'ambiance sera bouillante. Cette rencontre promet.