Brésil-Argentine (2-0) : la Seleçao l'emporte face à l'Albiceleste

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-10-12T08:00:00.000Z, mis à jour 2014-10-12T08:00:00.000Z

Grâce à un doublé de Tardelli, le Brésil a remporté le choc face à l'Argentine. Lionel Messi a manqué d'efficacité tandis que David Luiz, touché à la cuisse, a dû quitter les siens avant le terme.

Pourtant dominé par des Argentins en manque d'efficacité devant le but, le Brésil a remporté le Super Classique des Amérique grâce à un doublé de Tardelli. Pour une fois, Neymar et Messi se sont fait voler la vedette.

L'Argentine sans Pastore
On attendait Javier Pastore sur le terrain au vu de ses sorties récentes avec le PSG, mais le milieu de terrain a finalement débuté sur le banc. Toutefois, cela n'a pas empêché ses coéquipiers de prendre très vite le jeu à leur compte, avec plusieurs occasions franches à l'initiative d'Agüero, Di Maria ou Messi. Dominateurs sans parvenir à trouver la faille, les Argentins ont commis une erreur ayant abouti à l'ouverture du score de Diego Tardelli (21ème). Ce dernier a profité d'une mésentente entre Federico Fernandez et Pablo Zabaleta. Messi aurait pu égaliser vingt minutes plus tard mais son pénalty gracieusement accordé a été repoussé par Jefferson.

Tardelli double la mise
Au retour des vestiaires, les hommes de Tata Martino ont une nouvelle fois mené la charge, mais Jefferson était impérial sur sa ligne, notamment devant les tentatives d'un Lionel Messi en manque d'efficacité. La victoire s'est finalement scellée grâce au doublé de Diego Tardelli, fruit d'un corner botté par Oscar et légèrement dévié par David Luiz (64ème). Seule ombre au tableau ? Le défenseur central du PSG est sorti après avoir ressenti une gêne à la cuisse.

Troisième victoire sous l'ère Dunga
Le Brésil va mieux. Après un Mondial terminé dans les larmes et la désillusion, les choix de Dunga, remplaçant de Scolari, semblent payer puisque la Seleçao vient de signer une troisième victoire d'affilée. Les coéquipiers de Neymar, n'ont pas encore tout à fait oublier la Coupe du Monde, mais ce genre de succès de prestige a de quoi redonner du baume au coeur.