Dans l'actualité récente

Le Brésil démarre ses JO par un nul face à l’Afrique du Sud

Voir le site Téléfoot

Neymar à terre avec le Brésil
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-08-05T08:04:25.282Z, mis à jour 2016-08-05T08:48:35.418Z

La Seleção de Neymar a signé un piètre match nul face à l'Afrique du Sud pour son premier match des Jeux Olympiques (0-0). Il faudra faire beaucoup mieux face à l'Irak.

Pour son entrée en lice dans les Jeux Olympiques 2016, le Brésil a mesuré le chemin qui lui restait encore à parcourir pour glaner la médaille d’or. Car Neymar et ses coéquipiers n’ont jamais trouvé la faille face à l’Afrique du Sud.

Pas un cadeau

Le premier match d’un évènement sportif à domicile n’est jamais un cadeau. Demandez aux Français qui, il y a quelques semaines, ont eu un mal fou à se débarrasser des Roumains à l’Euro. Ils avaient dû compter sur un exploit de Payet pour sourire à la fin. Dans l’enceinte de la capitale Brasilia, Neymar, leader d’un Brésil jeune et prometteur, n’a pas sorti son costume de sauveur. L’attaquant du FC Barcelone a pourtant tout tenté, en vain face à des Africains du Sud accrocheurs et vaillants. Pour la Seleção, grande favorite de la compétition, c’est déjà un premier échec.

Dominer n’est pas gagner

On ne pourra pas dire que le Brésil n’a pas essayé. Il a même reçu un coup de pouce du destin après l’expulsion de Mvala (60ème). Mais, même en supériorité numérique, les Auriverdes ont buté, buté et buté jusqu’à leur sortie sous les siffles du stade Mané-Garrincha. D’abord fébriles et paralysés par l’enjeu, les jeunes brésiliens se sont fait quelques frayeurs avant de se montrer maladroits lors de leurs temps forts, à l’image de ce poteau de Luan, pourtant à bout portant (69ème). Au coup de sifflet final, Neymar, en manque de réussite, a confié, « Pour nous, le nul est une défaite. Le premier match est toujours le plus difficile à cause de la hâte que la compétition commence. Je crois que cette hâte a fini par nous porter préjudice. »

Réaction attendue face à l’Irak

Par chance, l’autre rencontre du groupe A, entre l’Irak et le Danemark, s’est soldée par un match nul et un score vierge. Pour autant, chez lui, le Brésil devra revoir ses ambitions et ses intentions à la hausse pour assumer son statut. Cela passera, déjà, par une victoire face à l’Irak dimanche. Sans quoi, ce sera les sifflets et zéro médaille.