Brésil - Espagne : Une guerre de territoire

Voir le site Téléfoot

Les joueurs brésiliens célèbrent leur but - Coupe des Confédérations
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-06-28T14:08:00.000Z, mis à jour 2013-06-28T14:36:31.000Z

Cette finale, tout le monde en rêvait. Dimanche, le Brésil défie l'Espagne devant son public dans le mythique stade Maracana. Ce sera une opposition de style mais le talent sera présent dans les deux camps. C'est peu de le dire.

Faites entrer les artistes. La Seleçao et la Roja s'affrontent pour remporter la Coupe des Confédérations. Chaque équipe a ses motivations. Pour la Seleçao, l'objectif est simple : préparer au mieux la Coupe du Monde au pays et au passage, remporter cette compétition pour la troisième fois consécutive. Côté espagnol, Vicente Del Bosque et ses troupes rêvent d'accrocher le seul titre qui manque à leur palmarès. Le défi est de taille. Mais pour ce faire, les deux équipes devront s'appuyer sur leur force. La bataille tactique est annoncée.

Possession contre jeu direct
Il ne faut pas être devin pour connaître le plan de jeu de l'Espagne. Comme à l'accoutumée, les Ibères s'efforceront de monopoliser le ballon afin de faire courir et fatiguer leurs adversaires. Mais ceci pourrait bien faire les affaires de la Seleçao. Le jeune Oscar peine dans cette compétition à prendre le jeu à son compte et le Brésil se montre bien plus dangereux lorsque ses ailiers, Neymar et Hulk, ont la place d'accélérer. La défense espagnole va devoir se montrer très concentrée car les contre-attaques promettent d'être dangereuses.

Neymar contre Arbeloa
Les duels seront intéressants à chaque coin du terrain mais certains seront plus enflammés que d'autres. La première zone à observer sera bien entendu le côté gauche de l'attaque brésilienne, terre sainte de Neymar. En face de lui, le nouveau joueur du Barça, aura Alvaro Arbeloa, souvent désigné comme le maillon faible de cette sélection espagnole. Un duel qui devrait d'ailleurs devenir récurrent. En effet, Neymar et le latéral merengue auront le plaisir de se recroiser lors des Clasicos.

Alves retrouve ses coéquipiers
L'aile droite de la défense brésilienne devrait également livrer des oppositions alléchantes. Dani Alves devra se coltiner plusieurs de ses coéquipiers : Andres Iniesta, qui dézone fréquemment sur l'aile, Fabregas, qui devrait récupérer sa place de titulaire dans le couloir gauche et l'inusable Jordi Alba. Hulk devra donc aider son compatriote mais il pourrait surtout profiter des montées du latéral espagnol pour partir dans son dos et placer des contres éclairs.

L'empire du milieu
Enfin, et ce n'est pas une surprise, la bataille sera intense au milieu de terrain. Oscar devrait être plus défensif qu'à son habitude afin d'aider la paire Luiz Gustavo et Paulinho. Le triangle catalan détiendra les clés du match, comme toujours. Gêner les transmissions entre ces trois joueurs revient à perturber l'Espagne, les Brésiliens savent quoi faire. La rencontre s'annonce donc équilibrée et les coups de pied arrêtés pourraient bien faire la différence. A ce petit jeu, le Brésil aura une belle carte à jouer.

Le match promet d'être disputé. La fougue brésilienne face à la rigueur espagnole, une réelle opposition de style.