Dans l'actualité récente

Brésil-France (3-0) : "pas possible de faire aussi peu" selon Deschamps

Voir le site Téléfoot

Didier Deschamps au micro de F. Calenge après Bresil-France
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2013-06-09T21:44:00.000Z, mis à jour 2013-06-10T14:06:48.000Z

Dans le second match de sa tournée sud-américaine, la France s'est inclinée 3-0 face au Brésil, sur des buts d'Oscar, Hernanes et Lucas Moura. C'est la première fois depuis 2008 et une défaite 4-1 que la France s'incline par trois buts d'écart. Les Bleus repartent donc d'Amérique du Sud avec deux défaites dans la valise et beaucoup de remises en question dans le jeu...

Après l'Uruguay mercredi, l'Equipe de France s'est encore une fois inclinée dimanche face au Brésil. Mais si un petit but avait séparé les Bleus de la Céleste il y a quatre jours, c'est bien avec trois buts d'écart que les Auriverdes se sont imposés cette fois-ci...

Le pari tactique risqué de Didier Deschamps
Après l'habituel 4-2-3-1 utilisé face à, l'Uruguay mercredi, Didier Deschamps avait décidé ce dimanche soir de faire jouer son équipe en 4-3-3, avec Payet et Valbuena en soutien de Benzema, et Guilavogui en pointe basse derrière Matuidi et Cabaye au milieu. C'était un pari risqué, ce pour plusieurs raisons : Karim Benzema n'a pas été soutenu par des coéquipiers trop éloignés. Blessé, le Madrilène n'a simplement pas eu l'impact escompté et allonge ainsi encore un peu plus sa triste disette en Bleu. Ensuite, placer Mathieu Valbuena sur un côté alors que le petit Marseillais n'a jamais été meilleur qu'au centre dans un rôle de meneur de jeu et dynamiteur de défense, autant avec l'OM qu'avec l'Equipe de France, ne semblait pas des plus opportunes. Finalement, Valbuena n'a jamais pu prendre le jeu à son compte...

Debuchy mis à mal
Si la première mi-temps s'est terminée sans but, elle n'a pas été morte d'actions non plus. Neymar a joué simple et ses permutations avec Hulk et Oscar ont quelque peu désorienté la défense des Bleus. Sur son côté droit, Mathieu Debuchy n'a pas démérité, mais il a subi énormément. C'est d'ailleurs de son côté que l'ouverture du score auriverde est arrivé : sur un ballon récupéré virulemment par Paulinho sur Valbuena qui combinait avec l'ancien Lillois, Fred partait côté gauche pour trouver Oscar, qui trompait facilement Lloris au point de penalty (54ème). Et c'est ensuite lui qui fauchait Marcelo qui repiquait au centre dans la surface de réparation (90+2)...

La bonne entrée de Lucas Moura
Lucas Moura transformait le penalty pour conclure une belle soirée pour le Brésil. Car peu avant ce penalty, les Sud-Américains avaient doublé la marque par Hernanes (85è) : sur une perte de balle de Payet, Lucas Moura était trouvé à droite. Son centre surprenait toute la défense des Bleus pour trouver Neymar... dont la remise instantanée, superbe, trouvait Hernanes dont la frappe rentrait dans le but français à l‘aide du poteau gauche d'Hugo Lloris. Rentré à la 65ème minute, Lucas a fait mal aux Français, et sur ce but, il a mystifié toute la défense pour trouver Neymar.

Trois buts d'écart, du jamais vu pour les Bleus depuis 2008 !
C'est donc sur le score de 3 buts à 0 que la France quitte Porto Alegre. Une défaite d'autant plus difficile que les Bleus faisaient jeu presque égal avec leurs hôtes. Mais la fin de match a permis au Brésiliens de doubler puis tripler la marque. C'est la première fois depuis 2008 et une défaite 4-1 face aux Pays-Bas que la France s'incline par trois buts d'écart. Un saut dans le passé plutôt malvenu, alors que l'Equipe de France semblaient retrouver un beau visage, grâce notamment à des performances de haute volée de Mathieu Valbuena.
Didier Deschamps ne s'y est pas trompé, il a pointé du doigt l'attitude de ses joueurs au micro de Frederic Calenge : « Ce n'est pas possible d'offrir aussi peu au niveau de l'engagement. Ni la tête ni les jambes n'étaient en condition pour pouvoir faire des efforts face à un tel adversaire ». Le retour vers la France risque d'être bien long pour les joueurs français...