Bundesliga : Dortmund fait tomber le Bayern Munich

Voir le site Téléfoot

RTSFB3T
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-11-19T20:00:20.078Z, mis à jour 2016-11-19T20:00:49.214Z

Grâce au seul but de Pierre-Emerick Aubameyang, le Borussia Dortmund a battu le Bayern Munich dans le classique de Bundesliga. Le championnat allemand est bel et bien relancé.

Ce samedi soir, le leader de Bundesliga n’est ni le Bayern Munich, ni le Borussia Dortmund. Non, grâce à la victoire du deuxième sur le premier dans le classique du championnat allemand, c’est le promu RB Leipzig qui est en tête au classement.

PEA, unique buteur

Dans l’enfer du Signal-Iduna Park, les deux ogres de Bundesliga n’étaient pas là pour faire des calculs. Ils étaient là pour faire mal à leur adversaire et l’emporter. A ce petit jeu-là, c’est le BVB qui s’est le mieux lancé dans ce choc irrespirable, où le rythme ne laissait place à aucun temps mort, où la moindre erreur pouvait être fatale. Contrairement à Manchester United et Arsenal quelques heures plus tôt, le Borussia Dortmund et le Bayern Munich ont joué avec envie et détermination. Dans un premier temps, les jaunes et noirs ont fait tourner les têtes avec Götze en chef d’orchestre, qui a fait la chanson aux Bavarois. L’international allemand est d’ailleurs à l’origine de l’unique but signé Pierre-Emerick Aubameyang puisqu’il en est le passeur décisif (11e).

Le Bayern a eu les occasions

Le même Pierre-Emerick Aubameyang, toujours aussi précieux devant, a ensuite loupé un face-à-face avec Neuer en deuxième mi-temps (71e). Ce doublé aurait définitivement douché les espoirs bavarois mais les hommes de Carlo Ancelotti, globalement dominateurs dans la possession, ont eu les opportunités d’égaliser, à l’image de cette sublime frappe de Xabi Alonso venant s’écraser sur le montant (61e). Quelques minutes auparavant, Franck Ribéry avait vu sa « Madjer » égalisatrice refusée pour un hors-jeu indiscutable. Les ultimes instants de la rencontre, marqués par quelques échauffourées logiques au vu de la tension palpable, ont vu les équipes se rendre coup pour coup. Il fallait un vainqueur et c’est donc le Borussia, récompensé par son efficacité, qui était tout désigné.

Première défaite pour Carlo Ancelotti en championnat

A l’arrivée, le Borussia Dortmund inflige donc sa première défaite de la saison au Bayern Munich de Carlo Ancelotti, avec une double conséquence à la clef. Elle permet aux hommes de Thomas Tuchel de s’installer sur le podium en se rapprochant à trois longueurs des Bavarois. Elle offre surtout le fauteuil de leader au RB Leipzig, promu qui n’en finit plus de surprendre. Autant dire que le suspens est complètement relancé en Bundesliga, surtout si le BVB revient définitivement aux affaires : la lutte pour le titre se jouera peut-être à trois.