CAN 2013 - Groupe B : le Ghana peut s'en mordre les doigts

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-01-20T17:05:00.000Z, mis à jour 2013-01-21T18:14:41.000Z

Après une première journée marquée par zéro but en deux matches, les choses se sont accélérées ce dimanche en Afrique du Sud. Le Ghana a concédé le nul (2-2) face à la République démocratique du Congo après avoir mené 2 à 0.

Avec ce match nul 2-2 entre le Ghana et la République démocratique du Congo, la CAN est enfin lancée.


Le Ghana, favori contrarié
1982. Cela fait maintenant plus de trente ans que les Black Stars n'ont plus inscrit le nom de leur pays au palmarès de la Coupe d'Afrique des Nations. Si la bande à Asamoah doit faire sans les héritiers - au sens propre du terme - d'Abedi Pelé (restés à Marseille, André et Jordan Ayew ne disputent pas la CAN), elle endosse malgré tout une fois de plus le costume de grand favori de la compétition avec la Côte d'Ivoire. Le résultat nul décroché face à l'équipe congolaise peut d'ores et déjà être considéré comme une contre-performance.


Un sélection de la RDC talentueuse
La lecture de la rencontre ne peut d'ailleurs qu'aviver les regrets côté ghanéen. Dans un stade de Port Elizabeth peu rempli, le Ghana a en effet ouvert la marque par Badu, sur un bon travail d'Asamoah (40e) avant que le joueur de la Juve lui-même ne donne un avantage plus conséquent aux siens juste après la pause, d'une belle tête sur corner au deuxième poteau (50e). Le dénouement semblait se dessiner. Il n'en fût rien. La réaction courageuse d'une sélection congolaise talentueuse récompensera Claude Le Roy et ses hommes de leurs efforts. Mputu (53e) et Mbokani sur penalty (69e) se chargèrent de réduire la marque.


Plus de droit à l'erreur
Deuxième nation la plus titrée du continent (derrière l'Egypte et à égalité avec le Cameroun), le Ghana, avec la RDC, le Mali et le Niger, avait hérité d'un groupe largement à sa portée. Ce dimanche, la troupe de James Appiah a surtout montré quelques failles béantes dans lesquelles n'hésiteront pas à s'engouffrer, à l'image de la RDC, ses prochains adversaires.


Le Ghana, qui a atteint au moins les demi-finales lors des trois dernières éditions de la CAN va devoir se reprendre dès mercredi face au Mali jeudi. La République démocratique du Congo sera opposée au Niger.