CAN 2015 : Giresse et Finke cibles des journalistes africains

Voir le site Téléfoot

error
Par La REDACTION|Ecrit pour TF1|2015-01-28T14:12:00.000Z, mis à jour 2015-01-28T14:23:38.000Z

Si certains entraîneurs et joueurs français se plaignent du traitement de la presse de notre pays, ils devraient jeter un oeil aux conférences de presse données par Volker Finke, sélectionneur du Cameroun et Alain Giresse, sélectionneur du Sénégal.

En Afrique, la presse ne plaisante pas ! Le Français Alain Giresse et l'Allemand Volke Finke, respectivement sélectionneurs du Sénégal et du Cameroun, l'ont expérimenté ces dernières heures. Et si la virulence des questions posées en conférence de presse peut à la limite se comprendre pour les Sénégalais, vu que la scène se déroule après l'élimination des Lions de la Teranga, elle est plus surprenante côté camerounais car ces questions sont posées la veille du match décisif pour la qualification :

>>> GIRESSE ET FINKE PRIS A PARTIE (vidéo)
« Les Camerounais vous détestent »
Mardi 27 janvier, soit la veille d'une rencontre décisive pour le Cameroun dans l'optique d'une qualification pour les quarts de finale de la CAN. La conférence de presse à laquelle sont conviés le sélectionneur Volker Finke et le capitaine Stéphane Mbia prend des allures de règlement de comptes. Sous les yeux d'un Mbia presque mort de rire, le sélectionneur des Lions Indomptables se prend une rafale d'un journaliste qui n'hésite pas à lui affirmer : « les Camerounais vous détestent ! » Le technicien allemand garde un calme olympien et assez impressionnant face aux attaques du journaliste.

Giresse perd son calme
Le Français Alain Giresse réagit de manière bien plus virulente face aux interrogations sur son avenir après l'élimination du Sénégal dès le premier tour de la CAN. Le sélectionneur finit par lâcher, énervé : « Ce n'est pas votre problème, je n'ai pas envie de vous répondre. » Rappelons que le Sénégal a perdu mardi 2-0 contre l'Algérie et ne verra donc pas les quarts de finale de la compétition. Alain Giresse occupe le poste de sélectionneur du Sénégal depuis le 8 janvier 2013.

Ces deux conférences de presse démontrent qu'il n'est vraiment pas simple d'être sélectionneur.