CAN 2015 - Quarts de finale : La Tunisie va s'en vouloir

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-01-31T22:43:00.000Z, mis à jour 2015-02-01T11:48:37.000Z

Un penalty litigieux encaissé dans le temps additionnel et une prolongation ont eu raison de la Tunisie éliminée par la Guinée équatorial (1-2 ap). Dans le premier quart de la journée, la RDC, menée 2-0 en début de seconde période, a effectué un retour spectaculaire pour gagner le derby congolais (4-2) et se qualifier pour les demi-finales.

Six buts pour la seule seconde période : la rencontre entre le Congo et la RDC a tenu ses promesses et lancé en grandes pompes les quarts de finales de la CAN 2015.

La Guinée équatoriale sauvée des eaux
En clôture de cette première journée de quarts de finale, Tunisiens et Equatoguinéens n'auront pas su préserver la folle dynamique imposée en fin d'après-midi par les Congolais. Sur la pelouse de Bata, la partie a surtout souffert avant que tout ne s'emballe en fin de rencontre. Les Aigles de Carthage menaient 1-0 (Akaichi, 75e) jusqu'à ce que le cours des événements ne change brutalement à la faveur d'un penalty plus que discutable transformé par Balbao (1-1, 90e). Ce dernier doublait la mise sur coup-franc à la 102e et envoyait la Guinée Equatoriale en demi-finale de sa CAN. La Tunisie, dominatrice, va nourri de gros regrets.

La RDC renverse tout
Match complètement fou donc dans le premier quart avec le derby congolais où la République démocratique du Congo (RDC) a remonté un déficit de deux buts pour battre le Congo de Claude Le Roy (4-2). Menés 2 à 0 dès l'entame de la seconde période (buts de Foré, 55e, et Thievy, 62e) les joueurs d'Ibengé ont enfin commencé à concrétiser leurs occasions grâce à Mbokani (65e). Bokila prenait le relais pour battre Mafoumbi en deux temps (75e) avant que Kimwaki ne donne un avantage mérité aux siens sur un coup franc de Kebano (81e). Mbokani scellait la victoire dans les derniers instants (90e). La RDC, avec ce premier succès dans la compétition après trois nuls en poule, disputera les demi-finales de la compétition pour la première fois depuis 1998.

Défaite amère pour Leroy
Le rêve s'arrête en revanche pour le Congo, grosse surprise du premier tour, qui aura tout de même atteint les quarts de finale pour la première fois depuis 1992. Claude Leroy, encore sous le coup de l'élimination, regrettait le manque d'expérience de ses joueurs au plus haut niveau mais pas seulement. La compétence du corps arbitral était aussi en question : « RDC a montré une fois de plus qu'elle est imprévisible, le 4e arbitre aussi (...) Le summum, c'est l'égalisation. J'ai un joueur blessé, on le fait sortir. On joue à dix contre onze et justement dans cette période on encaisse un but, parce qu'un arbitre n'a pas été assez diligent pour faire entrer un joueur. La fonction des arbitres, c'est d'aider le jeu et les joueurs. Je lui ai dit: "Et si on prend un but, ça vous fera sourire? ", et on a pris un but. »

Demain se jouent les deux derniers quarts de la CAN. A Malabo, le Ghana affrontera la Guinée (17h), et la Côte d'Ivoire l'Algérie (20h).