CAN 2017 : le Burkina Faso et le Cameroun rejoignent les demi-finales

Voir le site Téléfoot

RTSXTHP
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-01-28T22:33:30.761Z, mis à jour 2017-01-29T08:56:00.027Z

Les Etalons du Burkina Faso et les Lions Indomptables du Cameroun ont respectivement disposé de la Tunisie et du Sénégal pour rallier les demi-finales de la CAN 2017.

Sortis tous deux du groupe A, le Burkina Faso, vainqueur dans le temps réglementaire, et le Cameroun, qui a dû attendre les tirs au but, ont rallié les demi-finales de la CAN 2017. Ils connaîtront leur adversaire respectif dimanche.

Pour le Burkina Faso, le rêve continue

Le Burkina Faso pourra rêver d’une nouvelle finale après celle perdue en 2013. Avec peut-être un tout autre destin à l’arrivée. Car les Burkinabés, qui étaient dans le même groupe que le Gabon, ont éliminé la Tunisie au terme d’un match accroché mais rondement mené. Les Etalons ont fait la différence dans les dix dernières minutes de la rencontre, conclue par un coup franc direct de Aristide Bancé (81e) et un raid solitaire de Préjuce Nakoulma (84e). Timorés en seconde période, les Aigles de Carthage, favoris au coup d’envoi, n’ont pas été aidés par la sortie de Khazri.

« Je félicite la Tunisie qui n'avait pas de résultats en CAN depuis cinq ans. Ce fut un match difficile qui normalement se décide sur des détails. Chaque coup de pied arrêté de la Tunisie était dangereux. J'ai senti que mon équipe a joué un football d'un niveau énorme. C'est une équipe capable de donner un spectacle fantastique. » note Paulo Duarte, le sélectionneur du Burkina Faso. Il ajoute, « On ne peut pas savoir quel sera l'avenir, seul Dieu le sait. On rêve de faire mieux qu'en 2013. Ce ne sera pas facile. L'important c'est que les joueurs ne perdent pas leur humilité. »

Le Cameroun au bout de la nuit

Quelques heures plus tard, le Cameroun s’est offert le scalp du Sénégal dans un choc privé de but à cause de gardiens en état de grâce. Bougés comme jamais (possession inférieure, moins de tirs, plus de fautes), les Camerounais ont su résister jusqu’à la cruelle épreuve des tirs au but. Et c’est finalement Ondoa, portier du Cameroun, qui a qualifié son équipe en gagnant son duel à distance avec Diallo. Il a surtout parfaitement repoussé la tentative de Sadio Mené alors que les équipes étaient dos à dos (4-4). Vincent Aboubakar s’est ensuite chargé de plier l’affaire d’une mine en pleine lucarne. Les Lions Indomptables retrouveront soit la RD Congo soit le Ghana.