Cannavaro: "La pire performance de l'histoire"

Voir le site Téléfoot

Cannavaro: 'La pire performance de l'histoire'
Par AFP|Ecrit pour TF1|2010-06-25T20:00:02.000Z, mis à jour 2010-06-25T20:00:02.000Z

En 2006, Fabio Cannavaro était le capitaine d'une Italie triomphante. En Afrique du Sud, l'ancien Ballon d'or fut le symbole d'une équipe vieillissante et dépassée. Le défenseur de la Juventus ne se cache pas. L'élimination au 1er tour est l'échec le plus grave de l'histoire de la Nazionale.

Au lendemain de l'élimination, comment vous sentez-vous?


F.C. : La soirée a été très dure. Personne ne s'attendait à un Mondial comme celui-ci, conclu à la dernière place du groupe. On savait que ce serait très difficile de regagner la Coupe du monde, mais on espérait au moins aller plus loin. Après le premier match contre le Paraguay (1-1), j'étais pourtant très confiant. Mais le fait de ne pas avoir gagné contre la Nouvelle-Zélande (1-1) a conditionné la suite. Il fallait qu'on gagne contre la Slovaquie (2-3), mais il y avait de la peur, de la tension. Les Slovaques étaient sereins, pas nous.


Est-ce encore plus dur que l'élimination contre la Corée du Sud (en 8es de finale en 2002)?


F.C. : Je crois que c'est la pire performance de l'histoire de la Nazionale. C'est une page noire, une terrible élimination.


Quelles erreurs Lippi a-t-il commises?


F.C. : Hier (jeudi), il a montré toute sa grandeur en défendant l'équipe. Tout n'est pas de sa faute, c'est partagé avec les joueurs. Mais il est encore trop tôt pour analyser tout ça, même si on a conscience d'avoir fait piètre figure.


Des joueurs absents en Afrique du Sud auraient peut-être pu changer le cours des choses...


F.C. : Vous parlez toujours de Cassano et Balotelli. Mais avec Cassano, on a fait deux Euros (2004, 2008) et on les a pas gagnés. Balotelli est intéressant, mais il a encore beaucoup de choses à démontrer. Il n'y a plus de phénomènes comme Totti ou Del Piero. Lippi a sélectionné tous ceux qui pouvaient donner le plus. Mais, cette fois-ci, cela n'a pas fonctionné.


Vous resterez dans l'histoire comme le capitaine de 2006 ou de 2010?


F.C. : Je ne crois pas qu'on se souviendra de moi comme le capitaine de l'équipe qui a failli. Cela ne peut pas effacer ce qui a été fait de bon en 2006. Et après 14 ans en sélection, je n'ai pas honte de dire que j'ai pleuré. Je ne m'attendais pas à finir comme ça.


Qui voyez-vous pour vous succéder comme capitaine?


F.C. : Gigi (NDLR: Buffon) est le plus expérimenté de tous. Mais il y aussi Giorgio (Chiellini), le "plus vieux des jeunes". Il a la force et le caractère pour ce rôle.


Quel avenir pour l'Italie?


F.C. : Prandelli (le futur sélectionneur) est bon, mais il va avoir beaucoup de travail. Il ne va pas pouvoir tout bouleverser car l'Italie n'a plus de joueurs exceptionnels comme ceux de ma génération. Il y des cycles, des générations. Et l'actuelle a de bons joueurs, mais aucun de premier plan.