Carrasso, un héros discret

Voir le site Téléfoot

Carrasso, un héros discret
Par eurosport.fr|Ecrit pour TF1|2010-03-17T11:48:00.000Z, mis à jour 2010-03-17T11:48:00.000Z

Quelques mois après son arrivée, Cédric Carrasso s'est imposé comme l'une des valeurs sûres de Bordeaux, qui compte sur lui pour tenir la baraque contre l'Olympiakos, en 8e de finale retour de la Ligue des Champions. Sans faire trop de bruit, le portier girondin se montre très régulier.

En ces heures compliquées, Laurent Blanc peut se réjouir d'avoir Cédric Carrasso pour veiller au grain. Si son équipe tangue et se montre moins souveraine depuis quelque temps, l'entraîneur des Girondins sait qu'il peut compter sur un dernier rempart de talent. Le club aquitain est toujours en tête du championnat ? L'ancien Marseillais n'y est pas étranger. Certes, il y a eu sa faute de main sur le coup franc de Costa contre Montpellier qui coûte deux points aux Girondins (1-1). Mais avant, il avait repoussé deux penalties dans cette rencontre. Alors au final, il a peut-être sauvé un point.


Samedi face à Monaco (0-0), il a encore été précieux. Et mercredi contre l'Olympiakos, il sera une nouvelle fois un atout de poids. A l'aller en Grèce (0-1), Cédric Carrasso avait déjà tenu son rang pour conserver sa cage inviolée et mettre les Bordelais en position idéale avant le retour à Chaban-Delmas. Il devra remettre le couvert pour stopper les velléités de Grecs désireux de profiter des moindres errements des hommes au Scapulaire pour inverser la tendance et décrocher leur billet pour les quarts de finale.


Le meilleur ratio de Ligue des Champions


Le natif d'Avignon est prêt à relever le défi. En Ligue des Champions, il a de toute manière pris l'habitude de s'illustrer et démontrer toute l'étendue de ses qualités tant sur sa ligne que dans les airs. Il est d'ailleurs le portier qui a arrêté le plus de tirs cadrés avec un ratio de 95% dans cette prestigieuse compétition ! Juste devant un certain Hugo Lloris, le gardien de Lyon et de l'équipe de France (88%). Justement, une question revient actuellement : et si Carrasso méritait mieux que le strapontin de troisième gardien de l'équipe de France ?


Si le duel Hugo Lloris-Steve Mandanda attire tous les regards depuis presque deux ans maintenant, Cédric Carrasso monte en puissance sans faire trop de bruit. Certes, Hugo Lloris, brillant avec l'OL tant sur la scène européenne que hexagonale, semble intouchable en Bleu. Mais si on prend l'état de forme depuis le début de la saison de Carrasso et Mandanda, le Bordelais peut légitiment postuler à la place de remplaçant numéro 1 de Lloris dans la hiérarchie des portiers de l'équipe de France. Et ce serait une petite revanche pour celui qui avait été relégué sur le banc par l’ancien Havrais à l’OM.


Le gardien girondin, qui ne verra évoluer sa situation chez les Bleus qu'en cas de coup dur de Lloris, ne fera de toute manière pas de vague. Ce n'est pas son style. Mais il compte bien poursuivre son opération séduction avec les Bordelais. Ces derniers, qui avaient déjà un portier solide ces dernières années en la personne d'Ulrich Ramé, sont eux déjà sous le charme de leur dernier rempart de 28 ans, arrivé il y a huit mois sur les bords de la Garonne.