Cavani empêche le PSG de chuter à Marseille

Voir le site Téléfoot

Edinson Cavani   PSG
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-10-22T21:11:23.783Z, mis à jour 2017-10-22T21:11:24.002Z

Edinson Cavani a privé l'Olympique de Marseille d'une victoire face au PSG en inscrivant un coup franc dans les dernières minutes. Cruel.

On se dirigeait vers la première défaite de la saison des Parisiens quand, soudain, Cavani a parfaitement frappé un coup franc pour arracher une égalisation inespérée. Ce PSG, même décevant, est invincible.

L'OM tient tête au PSG

Un Classique ne ressemble jamais à aucun autre match et ce Classique-là n'a pas dérogé à la règle. Depuis l'arrivée des Qatari, les Parisiens n'ont eu de cesse de battre leurs rivaux historiques. Mais, ce dimanche soir, l'OM n'avait pas envie de se laisser faire. Bien au contraire. Les Phocéens ont montré beaucoup de cœur et d'envie pour tenir tête à l'ogre à qui tout sourit depuis cet été. Appliqués derrières, opportunistes devant, globalement surprenants, les Marseillais ont fait preuve de beaucoup de courage et de générosité, suffisamment en tout cas pour ne pas plier et se sentir lésés par le résultat final.

Neymar, buteur puis exclu

Comme un symbole, c'est un Brésilien qui a ouvert le score dans ce choc. Mais pas Neymar. Non, un Marseillais prénommé Gustavo, d'une frappe croisée lointaine (16e). Il y avait de la réussite, sauf qu'il en faut toujours un peu pour faire trembler un tel PSG. Finalement, le Brésilien, la star, a bel et bien marqué pour ramener les deux équipes à égalité (33e). Le match était lancé depuis longtemps et on a vite compris que les Marseillais étaient prêts pour regarder les Parisiens dans les yeux. Ils ont été récompensés de leurs efforts par un deuxième but signé Thauvin (78e) et ils ont cru qu'ils tiendraient le score de 2 à 1 après l'expulsion de Neymar, très agacé (87e). Mais, et c'est forcément très cruel, Cavani s'est permis d'éteindre Mandanda, l'OM et le Vélodrome avec un coup franc imparable (90e+3).

Quel match !

Certes, il n'y a pas de vainqueur à l'issue de ce Classique, mais le spectacle et le déroulé auront été au rendez-vous. On a surtout vu un PSG vaciller et être bousculé par un OM entreprenant, ce qui donnera peut-être des idées aux autres équipes. Plus important, sans doute, pour les hommes de Rudi Garcia, en jouant comme ça toute la saison, ils pourront bel et bien affirmer leurs ambitions.  "On voulait se battre, jouer avec le cœur. Ce n'était pas facile mais on y a cru. Quand on est compact comme ça, on est solide. Avec cette ambiance, on peut rivaliser avec n'importe qui" rappelle Rami.

Au classement, le PSG reste leader. L'OM, quatrième.


Plus d'actualité