Dans l'actualité récente

CDM 2014 - Wilmots : "La France a un plus grand potentiel"

Voir le site Téléfoot

Nicolas Lombaerts et Olivier Giroud lors de Belgique-France
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-12-02T15:37:00.000Z, mis à jour 2013-12-02T17:37:36.000Z

Marc Wilmots, sélectionneur de la Belgique, pense que l'équipe de France pourrait bien être la bonne surprise de la Coupe du monde 2014. A son avis, les Bleus possèdent même un plus gros potentiel que ses Diables Rouges. Intox ?

Grâce à son bon classement FIFA, la Belgique sera tête de série pour le tirage au sort à venir de la Coupe du monde (le 6 décembre). Mais Marc Wilmots ne s'emballe pas pour autant, comme il l'explique lundi dans le journal La Libre Belgique. De plus, le sélectionneur pense que l'équipe de France a le potentiel pour réussir un grand Mondial.

Wilmots préfère le Brésil au Chili !
Pour Marc Wilmots, le bon tirage n'est pas forcément celui que l'on croit : « T'es tête de série, tu évites le Brésil mais tu te tapes le Chili, quelle est la différence ? Quand tu joues contre les meilleures nations, tu les connais bien et tu sais à quoi t'attendre. » Ce qui pousse le sélectionneur belge à espérer tirer un « gros adversaire » le 6 décembre prochain.

Le potentiel de l'équipe de France
La bonne surprise de la Coupe du monde 2014, ce pourrait être l'équipe de France. C'est du moins ce que pense Marc Wilmots : « La France a un potentiel deux fois plus grand que le nôtre. Si elle parvient à avoir l'état d'esprit vu sur un match (contre l'Ukraine en barrage retour, NDR) ce sera très fort. C'est peut-être eux, la surprise. »

Objectif : huitièmes de finale
A part la France, le sélectionneur belge voit plusieurs nations au-dessus des Diables Rouges : « L'Espagne, l'Allemagne, l'Argentine, le Brésil, le Portugal et les Pays-Bas sont toutes des équipes plus fortes et plus expérimentées ». Du coup Marc Wilmots se montre prudent dans ses objectifs pour la sélection : « les huitièmes de finale » car « après, tout est possible sur un match. »

Une façon comme une autre pour Marc Wilmots d'enlever un peu de pression sur les épaules des Diables Rouges, que plusieurs observateurs présentent comme un outsider sérieux lors de la Coupe du monde 2014.