Dans l'actualité récente

Chelsea : 50 millions d’euros à Mourinho en cas de licenciement

Voir le site Téléfoot

Chelsea : L’émouvante lettre de José Mourinho à son fils, supporteur des Blues
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-10-07T13:11:10.244Z, mis à jour 2015-10-07T13:15:40.352Z

Après un début de saison catastrophique, Chelsea continue de soutenir José Mourinho. Licencier le Portugais pourrait coûter une petite fortune aux Blues.

Revenu à Chelsea en 2013, José Mourinho avait parfaitement réussi à redorer le blason du club avec le gain de la Premier League une saison plus tard. De grands espoirs étaient alors placés en lui. En ce début d’exercice, rien ne va plus pourtant pour Chelsea. L’équipe pointe à la 16ème place du championnat, avec huit petits points pris en autant de journées. Si Roman Abramovich continue d’affirmer son soutien à Mourinho, c’est parce que le licencier pourrait coûter extrêmement cher.

50M€ le licenciement ?

Licencier José Mourinho coûterait la bagatelle de 50 millions d’euros explique le Daily Star. Pour parvenir à cette somme, le tabloïd anglais a réalisé un calcul assez simple. Cet été, le Special One a renouvelé son contrat à Chelsea pour trois saisons supplémentaires. Rémunéré à hauteur de 12 millions d’euros par année, il devrait donc toucher près de 50 millions d’ici 2019. En cas de licenciement, Chelsea devrait s’acquitter d’une somme record. Et même s’il possède la 137ème fortune mondiale, Roman Abramovich a de quoi réfléchir.



Chelsea, spécialiste en la matière

S’acquitter d’indemnités de licenciement faramineuses est devenu monnaie-courante à Chelsea. Après avoir viré Luiz Felipe Scolari, les Blues avaient dû verser 17 millions d’euros au Brésilien. Un million de moins après le licenciement d’André Villas Boas. Quant à Carlo Ancelotti, il avait touché six millions d’euros.

« La seule chose qui peut me faire démissionner »

En marge de la défaite des Blues face à Southampton ce weekend, 3-1, Mourinho avait clamé son intention de rester à Chelsea : « Je ne suis pas prêt à partir. » Après une réunion avec sa direction, l’entraineur aurait quelque peu changé de discours. Mirror révèle un fragment de la discussion qu’il aurait eue avec Roman Abramovich : « Allez demander aux joueurs. S’ils vous disent qu’ils ne me font plus confiance, c’est la seule chose qui peut me faire démissionner. La seule chose. »

José Mourinho pourrait jouer sa peau le 17 octobre face à Aston Villa.