Chelsea : Dernier match pour Villas Boas ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-02-20T17:41:00.000Z, mis à jour 2012-02-21T08:04:13.000Z

Les Blues se déplacent ce mardi à Naples dans le cadre des huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. En perte de vitesse en championnat et accroché en coupe, le club de Roman Abramovitch joue sa dernière carte en Europe. Tout revers pourrait être définitif pour son entraineur portugais.

Voyage périlleux pour les Londoniens en Italie où la ferveur des supporters du stade San Paolo les attend.



Incapable de gagner la moindre rencontre depuis quatre matches, Chelsea connait actuellement un passage à vide. Dépossédés de la quatrième place en championnat par Arsenal, les Blues n'ont pas réussi à battre à Stamford Bridge Birmingham City (1-1), pensionnaire de la seconde division, en huitième de finale de la coupe d'Angleterre. Le déplacement à Naples s'annonce délicat puisque les Italiens restent sur une victoire convaincante à Florence (0-3) dans le Calcio.




Critiqué en début de saison pour sa gestion des joueurs cadres (Lampard, Anelka), André Villas Boas est plus que jamais sur un siège éjectable. L'ancien entraineur de Porto a reconnu qu'un lien était cassé avec une partie de son vestiaire mais veut croire que l'échéance européenne pourra resserrer les rangs londoniens : « Tout le monde voudra jouer puisque la Ligue des champions est une compétition que chacun souhaite remporter » a-t-il affirmé en conférence de presse.




Le coach portugais sait qu'une nouvelle contre performance en Italie pourrait signifier la fin de son parcours londonien où Abramovitch avait déployé les grands moyens (13M€) pour l'attirer. Afin de ramener un résultat positif, Villas Boas devrait faire confiance à Drogba sur le front de l'attaque alors que Fernando Torres n'a toujours pas réussi à s'imposer dans l'équipe.


Chelsea portera également les attentes du football anglais puisque l'élimination précoce des deux Manchester associée à la déroute d'Arsenal à Milan (0-4) laisse les Londoniens comme seul espoir de représentation en quart de finale de la Ligue des champions.