Dans l'actualité récente

Chelsea : Mission impossible face à Naples ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-03-14T14:51:00.000Z, mis à jour 2012-03-14T14:58:37.000Z

Les Blues de Roberto di Matteo reçoivent Naples en huitième de finale retour de la Ligue des champions. Malmené à l'aller (1-3) et en plein changement interne, Chelsea n'est pas dans une forme optimale pour continuer l'aventure européenne.

Le club de Roman Abramovitch va devoir fournir une prestation au dessus de sa moyenne ce soir à Stamford Bridge s'il souhaite accéder aux quarts.




Recevoir lors du match retour est considéré comme un avantage lors des compétitions sportives. La donne est différente pour Chelsea à la suite du match aller à Naples. Dominés dans tous les secteurs, les coéquipiers de Franck Lampard peuvent s'estimer heureux d'avoir réussi à marquer une fois (1-3) dans un match à sens unique. A ce niveau les statistiques ne sont pas clémentes : seules 23% des équipes se sont qualifiées après avoir perdu sur ce score à l'extérieur au match aller depuis la saison 1970-71.




Accompagné de son nouvel entraineur en conférence de presse, John Terry a souhaité afficher un visage résolument optimiste par rapport à ce challenge : « Ce match pourrait être l'une des plus belles soirées de l'histoire de Chelsea et relancer notre saison ». Le club londonien n'a jamais remporté la C1 et son meilleur résultat reste une finale en 2008 contre Manchester United.




L'exercice médiatique a été utilisé par le capitaine de Chelsea pour récuser les rumeurs autour du départ d'André Villas Boas. La presse britannique s'était faite l'écho d'une pression des joueurs cadres auprès d'Abramovitch pour accélérer le licenciement du Portugais. Tout est faux pour Terry : « C'est du nom sens. Le président et le conseil d'administration sont les seuls à prendre les décisions ». Il n'empêche que Villas Boas avait reconnu une fracture avec son vestiaire.


Une élimination de Chelsea ce soir provoquerait l'absence de clubs anglais en quart de finale de la Ligue des champions, une première depuis 1996.