Dans l'actualité récente

Chelsea veut Sneijder, Lukaku et De Bruyne arrivent bientôt ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-06-08T16:30:00.000Z, mis à jour 2011-06-08T16:39:45.000Z

Guus Hiddink, s'il vient, souhaiterait attirer Wesley Sneijder, mais en attendant Chelsea se tourne vers la Belgique et pourrait accueillir Romelu Lukaku et Kevin De Bruyne.

Chelsea, vice-champion d'Angleterre 2011, n'a toujours pas officialisé l'arrivée de son nouvel entraineur, qui devrait tout de même être Guus Hiddink. Mais le mercato ne peut attendre...




Le mutli-milliardaire Russe à la tête du club Londonien, Roman Abramovich, avait décidé de réduire le train de vie du club. Mais après une fin d'année poussive, il est revenu à ses vieilles habitudes, en misant 58,5 millions d'euros sur Fernando Torres. Et il compte poursuivre le rajeunissement de son effectif, toujours à coups de millions. Pour conquérir, enfin, la Ligue des Champions qui le fuit désespérément ?




Guus Hiddink est attendu à Stamford Bridge, après un premier passage apprécié mais frustrant (victoire en FA Cup mais élimination controversée en Ligue des Champions face à Barcelone). Et sa priorité serait le recrutement de son compatriote, métronome de l'Inter de Milan. Selon la Gazetta dello Sport, celui-ci souhaiterait rejoindre l'Angleterre et Londres en particulier (sa femme influencerait ce choix). Et Abramovich serait prêt à investir 35 millions d'euros.




En attendant d'amorcer les grandes manœuvres, les Blues ont avancé sur de prometteurs belges. Le premier, Romelu Lukaku, attire les comparaisons avec son idole, Didier Drogba, depuis qu'il a terminé meilleur buteur du championnat belge à 17 ans tout juste. Lui rêve de rejoindre son modèle à Chelsea, et le club négocierait actuellement avec Anderlecht pour un transfert autour de 20 millions d'euros. Une offre qui pourrait comprendre le prêt de l'ailier Kevin De Bruyne, que Chelsea veut arracher au RC Genk.


Le Chelsea FC semble donc prêt à lancer sa révolution, sans même attendre de nommer un manager. Et ce changement semble venir du Bénélux.