Chelsea : Villas-Boas n'a pas " d'obsession " pour Torres

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-07-22T15:06:00.000Z, mis à jour 2011-07-22T15:11:17.000Z

Depuis son arrivée à Chelsea en provenance de Liverpool pour 58,5 millions d'euros, Fernando Torres est très critiqué. Son nouvel entraineur André Villas-Boas ne veut pas en faire une " obsession ".

En passant de Porto à Chelsea, André Villas-Boas a changé de championnat, et de dimension. Après une victoire en Europa League, il dirige une équipe d'un calibre encore supérieur, et doit gérer une attention médiatique supérieure. Un exercice apprécié par son mentor, José Mourinho.

A Liverpool, malgré qu'il n'y ait rien remporté, Fernando Torres est devenu un des meilleurs joueurs du monde. Il y a marqué 81 buts en 142 matches, dont une saison (la première) à 24 buts en 33 matches de championnat. Il a trouvé le temps, en sélection, de remporter l'Euro et la Coupe du Monde en y étant décisif. Ce qui justifie, en janvier 2011, qu'il devienne le joueur le plus cher de l'histoire du Football Anglais, Chelsea s'acquittant de 58 millions d'euros pour l'attirer à Londres.


Appelé à devenir une pièce maitresse d'un Chelsea rajeuni, Torres a du mal à s'adapter, lui qui était passé de l'Atletico Madrid à Liverpool avec facilité. En 18 matches officiels chez les Blues, il n'a trouvé le chemin des filets qu'à une seule reprise. En préparation d'avant-saison avec le nouvel entraineur Villas-Boas, les choses ne s'arrangent pas : Fernando Torres n'a pas marqué contre Portsmouth (en Angleterre, 1-0) et une sélection Malaisienne (en Malaisie, 1-0).







Face aux critiques déchainées de la presse anglaise, André Villas-Boas dédramatise : « Le plus important c'est que l'on marque et que l'on gagne. Qui marque ne compte pas. Ces matches (ndlr : amicaux) sont importants pour que l'équipe soit à l'aise. Les objectifs individuels ne comptent pas. Je ne veux pas qu'il y ait une obsession autour de ça (ndlr : le cas Torres). Mon obsession est de gagner des trophées et mener cette équipe au succès ».


Villas-Boas a même livré une petite information relative au mercato, en continuant à défendre son attaquant vedette : « En ce qui concerne la décision de prendre ou pas un nouvel attaquant, pour le moment, je ne pense pas que l'on en aie besoin ».