Cheyrou: "Ça fait plaisir"

Voir le site Téléfoot

'Plus important pour PSG'
Par AFP|Ecrit pour TF1|2009-11-04T08:40:07.000Z, mis à jour 2009-11-04T08:40:07.000Z

Auteur d'un magnifique but, Benoît Cheyrou savoure le succès de l'OM face à Zurich (6-1). Grâce à cette large victoire, Marseille conserve ainsi un espoir de qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

BENOIT CHEYROU, il y a longtemps que l'OM n'avait pas vécu une telle soirée…


B.C : On a tout eu ce soir : la victoire, la manière et les buts. Et puis cette communion avec le public, ça fait vraiment plaisir. Mais si on a gagné 6-1, tout n'a pas été parfait pour autant. Il ne faut donc pas uniquement se focaliser sur le score.


Pouvez-vous nous détailler votre magnifique but ?


B.C : Je fais un une-deux avec Mathieu Valbuena. Ensuite, je profite de l'espace qui s'ouvre car Mamadou Niang et Brandao font des appels sur les côtés. Je pense qu'on ne parle pas assez souvent de ces appels effectués par les attaquants. Ça ne se voit peut-être pas trop, mais c'est vraiment très utile. C'est grâce à eux si le but s'ouvre devant moi. Ensuite, j'ai un peu de réussite sur ma frappe car elle part bien et finit au fond des filets…


Aviez-vous planifié ce succès dans votre tableau de marche ?


B.C : Je n'aime pas parler de tableau de marche, mais quand on a vu le tirage au sort de notre groupe poule, on s'était dit que gagner nos deux matches contre Zurich nous assurerait la troisième place du groupe. Maintenant, il faut aller chercher des points à Milan et face au Real Madrid.


Peut-on dire que ce succès vous relance pour la suite de la compétition ?


B.C : Relancer, non, je ne dirais pas ça. Car on n'a jamais été mort. On reste dans le coup, comme le Milan et le Real. Ce sont deux grosses équipes de la Ligue des champions. Elles ont l'habitude de se qualifier pour les huitièmes de finale. Mais on va se battre jusqu'au bout pour arracher cette qualification.


Selon vous, quel est le pourcentage de chance de l'OM de finir dans les deux premiers ?


B.C : On ne fait pas de calcul. Il reste deux matches à jouer. C'est un groupe très serré. Et ça reste donc très ouvert. On a toutes nos chances pour passer. On va jouer le coup à fond.


Cette rencontre peut-elle provoquer un déclic au sein du groupe ?


B.C : Il y a des hauts et aussi des bas dans une saison. Ce n'est pas parce que nous avons gagné 6-1 que nous n'aurons plus jamais de problème à domicile. Le plus important, c'est que nous avons pris du plaisir et on a réussi à en donner au public. C'est encourageant pour la suite.