Clash, insultes : Anelka s'est il inspiré de ses prédécesseurs ?

Voir le site Téléfoot

anelka retour aeroport
Par Olivier D'ARIES|Ecrit pour TF1|2010-06-21T14:56:00.000Z, mis à jour 2010-06-21T14:56:00.000Z

Anelka n'en est pas à son premier clash et bien d'autres l'ont précédés dans ce domaine : Cantona en 1988 ou encore Roy Keane l'irlandais en 2002. Tour d'horizon des différents clashs au niveau international ces dernières années

Anelka, la récidive

Premier clash concernant Anelka, en août 2003 qui s'était déjà emporté contre Jacques Santini, coupable de ne pas le convoquer : « Je n'ai pas besoin de l'équipe de France. Qu'il s'agenouille devant moi, s'excuse d'abord, et après je réfléchirai ». Plus récemment, il se rend coupable d'avoir insulté Raymond Domenech à la mi-temps de France/Mexique.



Cantona, le « précurseur » français

En septembre 1988, Henri Michel, sélectionneur, n'appelle pas Eric Cantona pour un France-Tchécoslovaquie en amical. "Je lisais un truc de Mickey Rourke, parce que c'est un gars que j'adore, qui disait que le mec qui s'occupe des oscars est un sac à merde. Je pense qu'Henri Michel n'en est pas loin", commente Cantona. Le président de la FFF de l'époque le suspendra 10 mois.


Keane - McCarthy

Roy Keane quitte le camp irlandais juste avant le Mondial-2002 après avoir critiqué les conditions de préparation. Le sélectionneur McCarthy le persuade de revenir mais lui demande de s'expliquer devant ses équipiers. Roy Keane aurait alors déversé un chapelet d'injures conclues par: « Ta Coupe du monde tu peux te la foutre au c... » selon l'autobiographie d'un joueur de l'époque, Niall Quinn.


Davids - Hiddink

Lors de l'Euro-1996, le Néerlandais Edgard Davids, estime que le sélectionneur Gus Hiddink est « manipulé par les frères De Boer et Bergkamp », et le traite « d'incapable » dans la presse. Il ajoute : « Hiddink doit cesser de suivre les conseils de certains trous du c...
(de joueurs) ». A la suite de cela, Davids est exclu.


Keane, Davids, Cantona, Anelka .. à qui le tour ?