Colombie : James Rodriguez adresse un doigt d’honneur et provoque un scandale

Voir le site Téléfoot

James Rodriguez   Real Madrid
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-03-27T12:16:51.209Z, mis à jour 2017-03-27T12:23:05.183Z

James Rodriguez, le capitaine de la Colombie, a été surpris en train de faire un doigt d’honneur à des journalistes. La photo du meneur de jeu tourne beaucoup dans son pays. Critiqué, le Madrilène pourrait perdre son brassard.

Une seule photo peut mettre le feu aux poudres. James Rodriguez en fait l’amère expérience. Le Colombien n’a, de toute évidence, pas supporter les critiques dont il a fait l’objet après sa prestation ratée jeudi 23 mars lors du match éliminatoire du Mondial 2018 contre la Bolivie (1-0). Comme un symbole, Rodriguez a marqué le seul but du match à la 83e après avoir vu le portier bolivien repousser son penalty.

Destitué de son brassard de capitaine ?

Dimanche 26 mars, pendant que la sélection colombienne poursuivait sa préparation avant son rendez-vous de mardi face à l’Equateur pour la suite des éliminatoires de la zone CONMEBOL, un photographe de l’Agence France Presse a repéré James Rodriguez. Ce dernier était en train d’adresser un doigt d’honneur aux journalistes. L’instant a été immortalisé, et il vaut une pluie de critiques au meilleur buteur de la Coupe du monde 2014.

Les journalistes colombiens sont nombreux à réclamer une sanction exemplaire à l’encontre de James Rodriguez. Plusieurs voix s’élèvent pour que José Pekerman, le sélectionneur de la Colombie, retire à l’ex-Monégasque son brassard de capitaine. Peu en verve au Real Madrid où il joue peu, Rodriguez ne peut même pas se regonfler avec sa sélection dont il est un des leaders.


La Colombie en danger

Ce contexte n’est clairement pas le plus idéal avant le prochain match crucial de la sélection. Si le Brésil est quasi assuré d’être présent en Russie (1er avec 30 points), tout reste possible pour l’Uruguay (2e avec 23 points), l’Argentine (3e avec 22 points), la Colombie (4e avec 21 points), l’Equateur (5e avec 20 points), le Chili (6e avec 20 points), le Paraguay (7e avec 18 points) et le Pérou (8e avec 15 points). Seuls les quatre premiers seront qualifiés, le 5e devant passer par un tour préliminaire.

Le match Equateur-Colombie est donc extrêmement important dans la course à la prochaine Coupe du monde. Après les rendez-vous sud-américains du mardi 28 mars, il ne restera que trois journées à jouer. La Colombie devra notamment affronter le Brésil (9 victoires, 3 nuls et une défaite dans les éliminatoires). Quart-de-finaliste en 2014, la Tricolor va devoir cravacher pour obtenir son billet pour la Russie.