Copa America : Ça passe pour l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-06-21T07:56:52.453Z, mis à jour 2015-06-21T10:12:06.253Z

Samedi soir, le groupe B de Copa America a rendu son verdict et les trois premiers se sont qualifiés pour les quarts de finale.

L’Uruguay et le Paraguay se sont quittés bons amis (1-1), tandis que l’Argentine s’est difficilement débarrassé de la Jamaïque (1-0). 

Higuain, buteur précoce 

Dans un stade de Viña del Mar bouche bée, les 21 000 spectateurs n’auront pas eu droit à une rencontre sensationnelle entre l’un des favoris de cette Copa America, l’Argentine et le petit poucet, la Jamaïque. En effet, s’ils ont eu le mérite de voir rapidement un but par l’intermédiaire de Gonzalo Higuain après un bon travail côté gauche d’Angel Di Maria (10ème minute), les occasions furent plus rares durant le reste de la rencontre et le score ne bougea plus (1-0).

Messi centenaire 

Les hommes de Tata Martino ont davantage cherché à préserver le score, malgré un poteau de l’ailier de Manchester United en début de seconde période. Un choix tactique risqué puisque les Jamaïcains ont tout de même mieux fait que résister au vice-champion du monde. Pour sa centième sous le maillot de l’Albiceleste, Lionel Messi n’aura pas été à la hauteur, se contentant simplement d’un lob bien intercepté par le gardien adverse Miller. Mais, comme pour le vainqueur de la Ligue des champions et ses partenaires, l’essentiel reste cette qualification pour les quarts de finale, où il faudra élever le niveau de jeu pour prétendre à la victoire finale.

Une histoire de corners 

Il n’y aura pas une mais deux nations qui accompagneront l’Argentine, premier du groupe B, puisqu’avec leur match nul (1-1), l’Uruguay d’Edinson Cavani et le Paraguay de Roque Santa Cruz ont gagné le droit de poursuivre la compétition. Dans une rencontre assez terne, la décision vient, comme souvent, des coups de pied arrêtés et à ce jeu, la Celeste a dégainé en premier. Sur un corner tiré par Sanchez, le défenseur de l’Atlético Madrid José Gimenez plaçait une tête imparable (28ème minute). Pourtant, ce dernier était battu par la tête de Lucas Barrios, qui reprenait un nouveau corner d’Edgar Benitez pour ramener les deux pays à égalité juste avant la pause. Un résultat qui au final satisfait l’ensemble des acteurs.