Dans l'actualité récente

Copa America : Le Chili en démonstration, Neymar suspendu 4 matches !

Voir le site Téléfoot

Alexis Sanchez - Chili
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-06-20T08:47:15.863Z, mis à jour 2015-06-20T18:18:21.446Z

Facile vainqueur de la Bolivie vendredi soir (5-0), le Chili termine à la première place (groupe A) de sa Copa America. Dans l’autre rencontre, l’Équateur s’est imposé face au Mexique (2-1) et peut encore décrocher l’une des deux places de meilleur troisième pour les quarts de finale.

Le stade Nacional de Santiago a vibré pour la sélection d’Arturo Vidal, qui continue sa route, comme son adversaire du soir malgré sa défaite.

La force collective chilienne 

Sous le coup des projecteurs cette semaine à cause de son accident de la route en état d’ivresse, Arturo Vidal était titulaire. Le milieu de la Juventus Turin gardait la confiance de son sélectionneur Jorge Sampaoli. Ses joueurs ouvraient rapidement le score grâce à Aranguiz, auteur d’un doublé (3ème et 66ème minute). Peu avant la mi-temps, Alexis Sanchez, très en vue sur coup franc notamment, doublait la mise d’une tête plongeante (36ème). Dans un stade tout de rouge vêtu, le Chili maîtrisait la partie en seconde période, avant d’enfoncer le clou dans le dernier quart d’heure, par Medel d’un lob parfait (79ème) et sur un contre son camp de Rades (83ème). Certes, le résultat est lourd pour les Boliviens, mais l’essentiel est là avec cette qualification, la première depuis 1997

L’Équateur continue d’espérer 

De son côté, l’Équateur maintient ses chances de qualification après son succès logique face à un Mexique bis et davantage concerné par la Gold Cup le mois prochain. Les coéquipiers du capitaine Ayovi trouvaient l’ouverture par Bolanos, qui profitait d’une mauvaise relance du gardien sur une frappe d’Enner Valencia (26ème minute). Ce dernier doublait la mise peu avant l’heure de jeu (57ème), avant la réduction du score par l’intermédiaire de Jimenez (65ème). Insuffisant pour la sélection de Miguel Herrera, expulsé pour une énième contestation, qui quitte la compétition la tête basse. En revanche, l’Équateur peut donc toujours y croire en obtenant l’un des deux tickets de meilleur troisième, même si sa différence de buts est défavorable (-2).

Neymar prend cher 

Mauvaise nouvelle pour le Brésil. Exclu mercredi dernier à l’issue du match face à la Colombie de James Rodriguez (0-1) pour un accrochage avec Murillo, Neymar a écopé d’une suspension de 4 matches par la Conmebol, la confédération sud-américaine. L’attaquant du FC Barcelone, vainqueur de la Ligue des champions il y a deux semaines contre la Juventus (3-1), devrait donc dire adieu à la compétition. La fédération brésilienne a d'ores et déjà fait appel de cette décision afin d'obtenir un sort plus clément. Si la sanction paraît sévère, le rapport de l’arbitre M. Osses indique que le numéro 10 aurait attendu dans le tunnel menant aux vestiaires Zuniga, qui l’avait blessé au Mondial 2014, pour l’insulter. Ce mauvais comportement handicape fortement la sélection de Carlos Dunga, privé de son meilleur élément pour le reste de la Copa America. À noter enfin que Bacca, lui aussi expulsé, a pris deux matches