Copa America : Le Chili sur le toit de l’Amérique du Sud

Voir le site Téléfoot

Alexis Sanchez - Chili
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2015-07-05T08:41:37.278Z, mis à jour 2015-07-05T08:43:52.026Z

Le Chili a remporté dans la nuit la première Copa America de son histoire en s’imposant en finale contre l’Argentine (0-0, 4 t.a.b. à 1). Une délivrance pour le pays hôte qui mérite son succès face à une Albiceleste qui n’a pas réussi à se montrer efficace offensivement.

Et soudain le stade national de Santiago s’est enflammé. Une joie intense qui contraste avec le très grand sang froid démontré par Alexis Sanchez sur son tir au but victorieux. Un tir à la limite d’une panenka, plein d’assurance. Rien ne pouvait arriver au Chili, cette 44e édition de la Copa America était la leur. 

Brouillon mais plaisant 

Entre une équipe au palmarès international vierge et l’autre qui bute sur un titre depuis 1993, on aurait pu douter sur la qualité du spectacle, craignant que l’enjeu prenne le pas sur le jeu. On avait tout faux. Jorge Sampaoli innove tactiquement pour cette finale avec un 3-4-3 alors que l’Argentine conserve son organisation habituelle en 4-3-3. Si aucun but n’est marqué en première période, les joueurs offrent un scenario débridé à base de récupération puis de projection rapide vers l’avant pour déstabiliser le bloc adverse. A ce jeu, Alexis Sanchez affiche des qualités exceptionnelles même si les occasions les plus franches sont argentines avec un tête d’Agüero repoussé par Bravo, tout comme cette frappe de Lavezzi, entré après la blessure de Di Maria, sur un service parfait de Pastore. 

Higuain manque la balle de match 

Le deuxième acte est plus compliqué pour les locaux. Difficile de conserver la même intensité physique face à une équipe aussi dangereuse que l’Argentine. Les fautes ses multiplient, preuve d’une fatigue plus forte mais il faut attendre les dix dernières minutes pour les occasions. Servi à la limite du hors jeu sur une balle en profondeur, Alexis croise trop sa volée du pied droit qui frôle le poteau droit de Romero. Mais que dire alors de la 92e minute. Contre attaque express de l’Argentine. Lionel Messi traverse le terrain, sert Lavezzi sur le côté gauche de la surface. Sans contrôle, le milieu parisien centre à ras de terre vers le second poteau en direction de Gonzalo Higuain. Dans un angle fermé, l’attaquant de Naples ne trouve que le petit filet de Bravo

 L’Argentine a laissé passer sa chance car après une prolongation sans occasion, elle manquera sa séance de tirs au but. A commencer par…Gonzalo Higuain qui envoie son ballon dans les tribunes. La suite, vous la connaissez désormais.