Dans l'actualité récente

Copa America : L’émouvant hommage d’Angel Di Maria à sa grand-mère décédée

Voir le site Téléfoot

Angel Di Maria   Argentine
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-06-07T12:37:24.479Z, mis à jour 2016-06-07T12:41:29.328Z

Avant de livrer une étincelante prestation face au Chili, Angel Di Maria venait de perdre sa grand-mère. Sur la pelouse, l’Argentin a tenu à lui rendre hommage.

La Copa America a un goût bien funeste pour Angel Di Maria. Dimanche soir, soit un jour avant l’entrée de l’Argentin dans la compétition, la grand-mère d’El Fideo décède. Touché par l’événement, l’ailier n’en dit pas un mot à ses coéquipiers et reste concentré sur la rencontre face au Chili. Etincelant, il marque puis délivre une passe décisive. Au sortir de la rencontre, Angel Di Maria n’a pas pu retenir ses larmes lors d’un hommage émouvant à sa grand-mère.

Angel Di Maria apporte la lumière

Pour l’entrée en lice de l’Argentine dans la Copa America, Tata Martino décide de laisser Lionel Messi sur le banc, pas suffisamment remis de sa blessure. En l’absence du prodige du FC Barcelone, Angel Di Maria mène l’Albiceleste. A la 51ème minute, il ouvre le score face au Chili. Il se précipite alors vers le banc argentin pour y récupérer un t-shirt blanc sur lequel figure : « Mamie, tu vas beaucoup me manquer. » Comme poussé par la triste nouvelle qu’il vient d’apprendre, le Parisien délivre une passe décisive à Ever Banega. Malgré la réduction du score de José Fuenzalida en fin de rencontre, l’Argentine s’impose 2-1. Un an après sa finale perdue contre le Chili, l’Albiceleste prend sa revanche. Angel Di Maria, élu homme du match, n’y est pas pour rien.



« Elle me manque déjà tant »

Après le coup de sifflet final, Angel Di Maria a trouvé la force d’aller répondre aux questions du journaliste. En larmes, il a tenu à remercier sa mère et sa tante pour leur soutien, avant de rendre hommage à sa grand-mère. La séance est bouleversante : « Je voulais jouer, car ma grand-mère était très fière que je joue pour l’équipe nationale. Elle me manque déjà tant. »



Martino n’était pas au courant

En conférence de presse, Tata Martino a avoué qu’il n’avait été mis au courant que très peu de temps avant le début de la rencontre : « J'ai appris le décès de sa grand-mère il y a cinq minutes, il ne m'a rien dit, tout semblait aller bien. » Angel Di Maria voulait à tout prix disputer la rencontre : « Je n'ai rien dit à personne, car cela m'aurait fait perdre ma concentration, je ne voulais pas avoir l'esprit ailleurs. »