Sur la corde raide

Voir le site Téléfoot

Sur la corde raide
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-05-09T22:00:12.000Z, mis à jour 2010-05-09T22:00:12.000Z

Ils ont tous participé à la campagne de qualification pour le Mondial sud-africain. Pourtant, ces habitués des dernières listes de Raymond Domenech pourraient rater la Coupe du monde. Blessures à répétition, prestations moyennes, concurrence sur les dents : les raisons sont nombreuses.

CEDRIC CARRASSO


. Son statut en Bleu : Certes, Cédric Carrasso ne possède aucune sélection mais il s'est installé comme l'alternative au duo Lloris-Mandanda en équipe de France. Il est appelé pour la première fois en Bleu lors de la rencontre amicale face à l'Argentine (11 février 2009). Depuis qu'il évolue à Bordeaux, l'ancien Toulousain est un habitué des rassemblements à Clairefontaine.


. Sa forme actuelle : Blessé depuis le quart de finale retour de la Ligue des Champions face à Lyon, le Bordelais effectuait son retour à la compétition ce samedi. Une absence d'un mois qui pourrait compter, tout comme la baisse de forme des Girondins de Bordeaux. Même si c'est bien la rude concurrence de deux des portiers les plus en vue de L1 (Ruffier et Landreau) qui doit le plus inquiéter Carrasso.


Principaux adversaires : Ruffier, Landreau


JULIEN ESCUDE


. Son statut en Bleu : Le Sévillan reste un habitué des listes de Raymond Domenech et a disputé quatre rencontres de qualification au Mondial dont le barrage retour face à l'Irlande. Titulaire lors de la dernière sortie des Bleus face à l'Espagne, il totalise 13 sélections. Le sélectionneur apprécie sa technique ainsi que sa patte gauche. Gros problème, Escudé n'a cessé d'accumuler les bourdes sous le maillot bleu. Sa dernière prestation contre les champions d'Europe a confirmé ses soucis en sélection.


. Sa forme actuelle : Il signe une fin de saison sans fausse note et très solide avec le FC Séville. Maillon indispensable en club, il a accumulé 23 titularisations en Liga cette saison.


Principaux adversaires : Rami, Boumsong, Squillaci.


SEBASTIEN SQUILLACI


Sur la corde raide

. Son statut en Bleu : En équipe de France depuis 2004, il reste un historique de l'ère Domenech. Il a raté la Coupe du monde 2006 mais figurait bien dans le groupe tricolore lors de l'Euro 2008. Squillaci a disputé quatre matchs de qualification pour le Mondial sud-africain dont le barrage retour face à l'Irlande.


. Sa forme actuelle : C'est là que le bât blesse. Squillaci ne parvient pas à se débarrasser de ses problèmes de santé. De récurrents problèmes à la cheville droite lui plombent sa saison. L’ancien Lyonnais n’a ainsi disputé que trois rencontres depuis le début de l'année.


Principaux adversaires : Rami, Boumsong, Escudé.


KARIM BENZEMA


. Son statut en Bleu : En équipe de France depuis mars 2007, Karim Benzema totalise 27 capes sous le maillot bleu. Le Madrilène a participé à huit rencontres de qualification au Mondial mais il n'est pas apparu sur la pelouse lors de la double confrontation cruciale face à l'Irlande. Une absence qui témoigne de sa mise à l'écart progressive. Benzema est encore à la recherche de son match référence en Bleu et ses dernières prestations n'ont pas marqué les foules. Domenech ne semble pas apprécier son individualisme forcené. Lui qui avouait après une rencontre qualificative face à la Roumanie démarrée sur le banc "ne pas forcément avoir eu envie de tout donner" pourrait payer ses écarts de conduite en sélection.


. Sa forme actuelle : Avant ce samedi, Karim Benzema n'avait plus marqué depuis la 20e journée de Liga. Entre sa pubalgie et sa mise à l'écart sur le banc, l'ancien Gone vit une saison très délicate de l'autre côté des Pyrénées (seulement 14 titularisations). En crise de confiance, il pourrait, malgré un talent indéniable, passer à côté de sa première Coupe du monde et ce ne serait pas un scandale.


Principaux adversaires : Cissé, Gignac.


ANDRE-PIERRE GIGNAC


. Son statut en Bleu : L'un des protégés de Raymond Domenech. Appelé régulièrement depuis le 1er avril 2009, il a gagné ses jalons de titulaire face à Karim Benzema débutant six rencontres de qualification dont la double confrontation face à l'Irlande. Unique buteur aux Féroé, le Toulousain s'est souvent montré précieux en sélection apportant son envie, sa percussion et son sens du but.


. Sa forme actuelle : Sa saison 2009-10 ressemble à un chemin de croix. D'abord un mutisme inquiétant devant le but puis des adducteurs qui sifflent et l'éloignent des pelouses durant deux mois avant une rechute fin mars. Une saison noire et des statistiques en chute libre (8 buts en L1). Autant de raisons qui hypothèquent sérieusement son Mondial sud-africain malgré sa prestation encourageante à Saint-Etienne samedi.


Principaux adversaires : Benzema, Cissé.


Sur la corde raide