Dans l'actualité récente

La Corée du Sud a changé

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent VERGNE|Ecrit pour TF1|2010-06-17T13:45:03.000Z, mis à jour 2010-06-17T13:45:03.000Z

C'est face à l'Argentine que la Corée du Sud avait disputé son tout premier match de Coupe du monde en 1986, rappelle notre rubrique "des chiffres et des stats". Mais en un quart de siècle, elle a bien grandi. Les retrouvailles, jeudi, permettront-elles de confirmer cette évolution?

0


Si la Corée du Sud a obtenu cinq victoires dans son histoire en phase finale de Coupe du monde, elle n'a encore jamais battu une équipe issue du continent américain. Elle a dominé des équipes européennes (Pologne, Portugal, Italie, Grèce) et une formation africaine (Togo), mais l'Amérique lui pose toujours des problèmes. Depuis 1986, les Sud-Coréens ont affronté à cinq reprises une équipe américaine, pour trois défaites (Argentine 1986, Uruguay 1990, Mexique 1998) et deux nuls (Bolivie 1994, Etats-Unis 2002).


1


Une seule fois dans l'histoire de la Coupe du monde, l'Argentine et la Corée du Sud ont été opposées. C'était d'ailleurs le tout premier match de la formation asiatique dans l'épreuve, en 1986. Les Argentins, en route vers leur deuxième sacre planétaire, s'étaient imposés relativement facilement (3-1). A noter que, ce jour-là, Diego Maradona, aujourd'hui sélectionneur de l'Argentine, avait signé les trois passes décisives, pour Oscar Ruggeri et Jorge Valdano, auteur d'un doublé. Maradona avait par ailleurs subi 11 fautes, ce qui fut longtemps le record de fautes subies par un joueur en Coupe du monde. Seul son compatriote Ariel Ortega a fait "mieux" en 1998 contre le Japon, avec 12 fautes. Comme quoi il ne fait pas bon jouer des équipes asiatiques pour les stars argentines. Leo Messi est prévenu...


4


La Corée du Sud n'est plus le petit poucet qu'elle fut autrefois. Pour s'en convaincre, il suffit de jeter un œil à ses résultats en phase de poule sur la période 1986-1988 puis sur la période 2002-2010. Lors de leurs 12 premiers matches (du Mexique 86 à France 98), les Sud-Coréens n'ont obtenu aucune victoire, avec un bilan famélique: 4 nuls, 8 défaites. Depuis, en 7 rencontres (3 en 2002 et 2006, 1 en 2010), ils ont remporté quatre matches, pour deux nuls et une seule défaite. Quatre victoires en sept matches de poule depuis 2002, c'est davantage que la France (1) ou l'Italie (3) et autant que l'Argentine. La Corée du Sud n'a d'ailleurs perdu qu'un seul de ses huit derniers matches de poule en phase finale. Ce n'est ni le fruit du hasard ni celui d'un phénomène conjoncturel, comme l'organisation d'une Coupe du monde.


5


En battant la Grèce 2-0 samedi, la Corée du Sud a enfin réussi à finir un match de phase finale sans concéder le moindre but. Ce n'était plus arrivé depuis cinq rencontres et le quart de finale contre l'Espagne, en 2002 (0-0, victoire sud-coréenne aux tirs au but). Depuis, sa défense avait toujours cédé au moins une fois contre l'Allemagne et la Turquie (2002), le Togo, la France et la Suisse (2006). Elle n'avait toutefois pas pris l'eau, avec 8 buts sur ces 5 matches, dont 3 contre la Turquie lors du match pour la troisième place en 2002, une rencontre traditionnellement très ouverte (4,3 buts en moyenne depuis 1982 contre 2,4 pour les finales sur la même période).


7


L'Argentine est désormais invaincue depuis sept rencontres en phase finale de Coupe du monde. Il faut remonter à la défaite face à l'Angleterre (1-0) lors de son deuxième match de poule en 2002 pour trouver trace d'une défaite de l'Albiceleste. L'élimination face à l'Allemagne en 2006, en quarts de finale, a en effet été concédée aux tirs au but. Dans les statistiques officielles, elle est donc répertoriée comme un match nul (0-0). Seules la France (8) et l'Italie (8) ont une série d'invincibilité en cours supérieure à celle des Argentins.


LES EQUIPES PROBABLES :


Argentine : Romero - Demichelis, Samuel, Heinze - Gutierrez, Maxi Rodriguez, Mascherano (cap.), Di María - Messi - Tevez, Higuain


Corée du Sud : Jung Sung-ryong - Cha Du-ri, Cho Yong-hyung, Lee Jung-soo, Lee Young-pyo - Lee Chung-yong, Ki Sung-yueng, Kim Jung-woo, Park Ji-sung (cap.) - Park Chu-young, Yeom Ki-hun.