Côte d’Ivoire-Maroc : La finale pour le Mondial

Voir le site Téléfoot

André Ayew et Serge Aurier lors de la finale de la CAN 2014 Ghana-CIV
Par Moctar BAH|Ecrit pour TF1|2017-11-10T15:38:30.107Z, mis à jour 2017-11-10T15:40:10.110Z

Ce samedi, le Maroc se déplace à Abidjan pour affronter la Côte d’Ivoire avec à la clé un billet pour la Coupe du monde. Ce match sera marqué par le retour d’Hervé Renard en Côte d’Ivoire, deux ans après avoir été sacré champion d’Afrique avec les Éléphants .

Le Maroc est tout proche de la Russie. Leader du groupe C avec un point d’avance sur la Côte d’Ivoire, les Lions de l’Atlas n’a besoin que d’un point s’ils veulent s’assurer de la première place, synonyme de qualification pour la Coupe du Monde. Pour cela, il faudra battre une équipe ivoirienne qui n’a pas dit son dernier mot dans ce groupe. En effet, les coéquipiers de Serge Aurier, présents lors des trois dernières éditions de la Coupe du Monde, auront une énorme carte à jouer face à l’équipe entraînée par Hervé Renard.

Un match capital pour les deux équipes

Avec deux victoires et trois matches nuls, le Maroc est invaincu dans son groupe. Par ailleurs, les marocains n’ont pas encaissé le moindre but lors des cinq matches des éliminatoires. Une série que les coéquipiers de Mehdi Benatia ont bien l’intention de prolonger. C’est dire que cette rencontre est d’une importance capitale pour les Lions de l’Atlas, qui n’ont plus disputé de Coupe du Monde depuis 1998. Si l’attente est forte du côté du Maroc, la pression est encore plus importante sur les épaules des Ivoiriens. Ces derniers sont obligés de l’emporter devant leur public s’ils veulent disputer un quatrième Mondial d’affilée après 2006, 2010 et 2014.

La popularité d’Hervé Renard est toujours présente

De retour ce week-end à Abidjan, Hervé Renard a laissé de très bons souvenirs en Côte d’Ivoire. Vainqueur de la CAN 2015 avec les Eléphants, le technicien savoyard est très respecté par les Ivoiriens comme le souligne Georges Kouadio, l’ancien coach de la sélection, dans les colonnes de Jeune Afrique. « Il est très apprécié, car en peu de temps, il a eu des résultats. Il a remporté la CAN en 2015, un titre qui échappait à la Côte d’Ivoire depuis 1992. Il a également lancé en sélection des joueurs comme Éric Bailly ou Serge Aurier, alors très jeunes, et qui sont aujourd’hui des cadres »


Par ailleurs, Kouadio n’a pas hésité à faire une comparaison avec un autre sélectionneur français. « Il me fait penser à Philippe Troussier, qui avait entraîné les Éléphants en 1992-1993. Un homme exigeant, qui ne se laisse pas faire. »

Sélectionneur du Maroc depuis février 2016, Hervé Renard a réussi à imposer son style dans cette sélection marocaine. Il ne lui reste plus qu’une marche à gravir pour mettre fin à 20 ans de disette.