Le couac du PSG, le carton de City, le réveil du Real… : les cinq choses à retenir du week-end

Voir le site Téléfoot

Duel Cavani Hilton
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-09-24T21:10:46.872Z, mis à jour 2017-09-24T21:31:57.798Z

Que faut-il retenir de ce week-end de football ? On fait le point.

Quels sont les enseignements de ce nouveau week-end européen de football ?

PSG : premier couac

Sans Neymar, touché à l'orteil durant un entrainement mais dont le retour est programmé pour le choc en Ligue des Champions face au Bayern Munich, le PSG n'a pas su faire mieux qu'un nul sur la pelouse de Montpellier. Cavani, assez transparent, et Mbappé, le plus intéressant devant, sont restés muets en l'absence du Brésilien. Les Parisiens, qui restaient sur six victoires de rang en Ligue 1, ont laissé des points en route et Monaco ne pointe plus qu'à une seule longueur.

Manchester City : nouveau carton

5-0, 6-0 et 5-0 : voilà les trois derniers scores invraisemblables signés par Manchester City. Les hommes de Pep Guariola enchaînent les cartons et n'encaissent pas de but. Autant dire que la machine est bel et bien lancée après une première saison décevante sous les ordres du génie espagnol. Cette nouvelle victoire écrasante permet aux Citizens de prendre, seul, la tête du classement de Premier League à la faveur d'un meilleur goal average par rapport à Manchester United. Le duel continue.

Le réveil du Real

Le Real Madrid n'a pas été particulièrement brillant sur la pelouse d'Alavés mais les Merengue l'ont emporté grâce à un doublé du jeune Ceballos. Après le couac face au Bétis Séville à Santiago Bernabeu, les troupes de Zidane étaient dans l'obligation de gagner à quelques jours du face-à-face contre Dortmund en Ligue des Champions. Voilà une première étape terminée.

Lyon ne gagne plus

Avec une seule victoire sur ses cinq derniers matches, l'Olympique Lyonnais a bien du mal à trouver son rythme de croisière. Capables d'être intéressants offensivement, les Gones sont très fébriles derrière. Le match nul à domicile face à Dijon, conclu sur le score de trois partout, l'a prouvé. Le hic ? Bordeaux, Nantes et Marseille, eux, gagnent et en profitent.

L'OM enchaîne

Rudi Garcia a trouvé un système qui fonctionne pour son OM ayant connu quelques remous ces dernières semaines. Dans un 4-2-3-1 avec de la solidité dans l'entrejeu, Marseille a maîtrisé le match face à Toulouse de bout en bout pour signer un deuxième succès de rang en Ligue 1, un troisième en ajoutant la victoire en Ligue Europa. Il faudra voir face à un adversaire au niveau plus élevé.


 


Plus d'actualité