Coupe des Confédérations 2017 - Jeunesse, petite soeur, Roi Fahd : voici la Coupe des Confédérations

coupe-confederations-2017-jeunesse-petite-soeur-roi-fahd-voici-coupe-confederations-4236402
Débutée depuis samedi dernier, la Coupe des Confédérations n’a pas encore trouvé réellement sa place aux yeux du grand public. Devenue une répétition générale à la Coupe du monde, la petite sœur a pourtant quelques atouts dans sa manche. Présentation de cette compétition.

Son histoire : Une compétition jeune, devenue une antichambre de la Coupe du monde


Créée en 1992, sous la dénomination "Coupe du Roi Fahd", du nom de l’ancien roi d’Arabie Saoudite, Fahd Ben Abdel Aziz Al-Saoud, la Coupe des Confédérations, fête ses 25 ans en cette année 2017. Toute jeune, cette compétition internationale a eu pour objectif de rassembler dans un seul et même tournoi les champions de chaque zone géographique (Europe, Asie, Amérique du Nord et Centrale, Amérique du Sud, Océanie, Afrique). Un concept qui a mis cinq années avant de se réaliser.


Restée dans l’ombre de la Coupe du monde, sa grande sœur au sein de la FIFA, ce rendez-vous court toujours après la reconnaissance. Malgré un niveau de jeu plutôt élevé (l'édition 2005 avait été marquante), du spectacle, des buts, la mayonnaise n'a toujours pas pris aux yeux du grand public qui a souvent considéré cette mini Coupe du monde comme une compétition en trop dans le calendrier. Modifiée à plusieurs reprises, elle n’a trouvé son format définitif qu’à partir de l’édition 1997 (deux groupes de quatre, demi-finales, match pour la 3e place, finale).


D’abord organisée en Arabie Saoudite (1992, 1995, 1997), la compétition a ensuite pris la poudre d’escampette à partir de l’édition 1999 qui s’est déroulée au Mexique. La FIFA, qui a récupéré l’organisation de l’épreuve en 1997, a ensuite décidé d’en faire une antichambre pour la Coupe du monde à partir de l’édition 2001 qui s’est organisée en Corée du Sud et au Japon un an avant le premier mondial asiatique de l’histoire.


Organisée tous les deux ans de 1995 à 2005, la Coupe des Confédérations a ensuite récupéré un format calendaire adapté à l'organisation de la Coupe du monde : soit une édition tous les quatre ans, une année avant le Mondial.



Son format : Sept champions et un pays hôte

Réunissant tous les vainqueurs de chaque zone géographique, la Coupe des Confédérations a ensuite évolué au fil du temps. Au point de devenir un rendez-vous important pour les sélectionneurs qui ont vu en elle une préparation idéale.

Malmenée par les défections, dues pour la plupart du temps à des problèmes de calendrier (Prévue en janvier, l’édition 1999 s'était décalée en juin afin de convaincre la France, championne du monde 1998, de participer), la compétition a trouvé son format actuel en 2009 avec cette casquette de répétition générale de la Coupe du monde clairement assumée.


Les participants :


Le pays organisateur de la prochaine Coupe du monde de la FIFA


Le champion du monde du titre

Le champion d’Europe (UEFA)

Le champion d’Amérique du Sud (CONMEBOL)

Le champion d’Asie (AFC)

Le champion d’Océanie (OFC)

Le champion d’Afrique (CAF)

Le champion d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF)


Cas exceptionnel récent : Vainqueur de la Coupe du monde 2010 et de l’Euro 2012, l’Espagne avait permis à l’Italie, finaliste de l’Euro 2012, de participer à la compétition organisée au Brésil en 2013 en qualité de finaliste du Championnat d’Europe.



Meilleurs buteurs de la compétition : Blanco et Ronaldinho, toujours rois


1 - Cuauhtémoc Blanco (Mexique) – 9

1 – Ronaldinho (Brésil) – 9

3 – Fernando Torres (Espagne) – 8

4 – Adriano (Brésil) – 7

4 – Romario (Brésil) – 7

6 – Al-Otaibi (Arabie Saoudite) – 6

6 – David Villa (Espagne) - 6




Edition 2017 - Revivez tous les buts de la compétition :



News associées