Coupe des Confédérations : Le Brésil humilie l'Espagne

Voir le site Téléfoot

Fred Neymar - Bresil
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2013-06-30T23:43:00.000Z, mis à jour 2013-07-01T07:29:54.000Z

Le Brésil a remporté ce dimanche soir la Coupe des Confédérations face à l'Espagne grâce notamment à Fred et à son prodige Neymar (3-0). La Seleçao gagne ainsi pour la quatrième fois de son histoire cette compétition. De bon augure à tout juste un an de la Coupe du Monde.

Impitoyable, voilà comment définir le Brésil vainqueur 3-0 face à l'Espagne lors de la finale de la Coupe des Confédérations. Une véritable claque pour la Roja qui n'avait plus perdu en match officiel depuis le 16 juin 2010 (contre la Suisse lors de la Coupe du Monde).

La Seleçao au rendez-vous ...

La Brésil a démarré cette finale de Coupe des Confédérations sur les chapeaux de roue. En effet, après un peu moins de deux minutes de jeu, Fred ouvre la marque suite à un cafouillage devant les cages d'Iker Casillas. Dominée par une Seleçao pleine d'envie, la Roja peine à développer son jeu. Résultat, Iniesta et consort subissent et finissent par rompre une nouvelle fois à quelques secondes de la mi-temps. La faute à Neymar, à nouveau décisif lors de cette compétition.

Le cauchemar de la Roja

Après la pause, les Brésiliens reprennent la rencontre tambours battants. Dès la quarante-septième minute, Fred enfonce le clou en s'offrant un doublé. Dans la foulée, Jesus Navas, tout juste entré en jeu, obtient un penalty généreux. Mais Sergio Ramos ne parvient pas à le convertir. Le sort s'acharnera contre les Espagnols à la soixante-septième avec l'expulsion de Piqué (faute sur Neymar).

Attention à la malédiction

Invaincu durant ces deux semaines, le Brésil apparaît en forme à seulement un an de « sa » Coupe du Monde. Auteurs de rencontres abouties, les Brésiliens ont en effet dominé de la tête et des épaules la compétition. Seulement trois buts encaissés pour quatorze inscrits : un bilan très positif pour la Seleçao qui court toujours après son sixième sacre mondial. A noter cependant qu'aucun vainqueur de la Coupe des Confédérations n'a remporté la Coupe du Monde l'année suivante. Au Brésil de rompre la malédiction ...