Coupe d’Allemagne : Fin de saison manquée pour le Bayern (1-3)

Voir le site Téléfoot

RTS1SBSM
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-05-19T20:31:01.276Z, mis à jour 2018-05-19T22:43:19.097Z

A la surprise générale, le Bayern Munich s’est incliné en finale de la Coupe d’Allemagne contre l’Eintracht Francfort (3-1). Voilà un coup bien original joué par Niko Kovac à sa future équipe.

En championnat les deux formations s’étaient affrontés en avril avec au final un net succès bavarois 4-1. Le scénario a été totalement différent ce samedi où la tactique mise en place par Niko Kovac a eu raison du Champion d’Allemagne.


1 tirs cadré, 1 but pour l’Eintracht

C’est une belle leçon d’efficacité qu’a donné l’Eintracht Francfort au Bayern Munich. Pourtant le début de la rencontre était à l’avantage des Bavarois avec une frappe de Robert Lewandowski qui venait s’écraser sur la barre transversale (9ème). Mais quelques instants plus tard, l’ouverure du score était au bénéfice des hommes de Niko Kovac. Boateng trouvait le Croate Ante Rebic qui trompait Ulreich (1-0, 11ème).

La suite de la première période a été à sens unique. Mais Muller (17ème), Kimmich (24ème), Lewandowski (25ème) ou Thiago Alacantara (31ème) manquaient de précision. Au-dessus de Francfort techniquement et physiquement, le Bayern connaissait trop de déchets dans la finition pour remonter en première période, malgré une nette possession de balle (70%) et plus d’occasions (9 tirs à 2). L'Eintracht réussissait d'ailleurs la performance d'avoir marqué sur sa seule tentative cadrée des 45 premières minutes.



D’un possible pénalty pour le Bayern au but du 3-1 pour Francfort

Au retour des vestiaires, le Bayern s’appliquait. Et peu avant l’heure de jeu, Kimmich décalait Lewandowski qui égalisait (1-1, 53ème). Un score qui était plus en adéquation avec ce qu’il se passait sur la pelouse. Mais malgré ce but en tout début de seconde période, les Munichois étaient toujours aussi maladroits. Dominateurs mais trop brouillons, ni Franck Ribéry, ni James Rodriguez, ou Thomas Muller ne parvenaient à faire pencher la balance en faveur des Champions d’Allemagne.

Pire, à force de pousser, le Bayern s’exposait et sur un contre Beric s’offrait le doublé, même si l’arbitre faisait appel à la vidéo pour s’assurer qu’il n’y avait pas un contrôle de la main en amont de la frappe victorieuse (2-1, 82ème). Cruel pour les Bavarois qui avaient frappé sur la barre quelques secondes avant par le biais de Mats Hummels. La désillusion allait être encore plus grande pour les coéquipiers de Corentin Tolisso. A l’assaut des buts adverses ils pensaient bénéficier d’un pénalty que l’arbitre leur refusait. 


Sur le corner qui suivait, alors que le gardien Ulreich était monté, l’Eintracht partait en contre dans les ultimes arrêts de jeu et Gacinovic marquait dans le but vide après une course de près de 70 mètres (3-1, 90+6). Les espoirs de doublé Championnat – Coupe étaient définitivement morts avec ce but et Jupp Heynckes quitte dont le monde du football en laissant donc sa place sur le banc munichois à Niko Kovac, son bourreau du soir.