Coupe de France 2018: Les Herbiers sont en finale !

Voir le site Téléfoot

Les Herbiers - Coupe de France 2018
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2018-04-18T08:30:17.467Z, mis à jour 2018-04-18T08:54:36.102Z

Le duel des clubs de National lors de la première demi-finale de la Coupe de France 2018 a tourné en faveur des Vendées, vainqueurs de Chambly à La Beaujoire mardi (2-0). Les Herbiers attendent maintenant le PSG, tenant du titre, ou Caen, qui accueille le club de la capitale ce mercredi.

Le successeur de Quevilly, dernier club de National à s'être hissé en finale de la Coupe de France (défaite 1-0 contre l'Olympique Lyonnais en 2012), est connu. Dans la demi-finale très attendue mardi 17 avril entre Les Herbiers et le FC Chambly, la balance a penché en faveur des locaux, qui évoluaient dans un stade de La Beaujoire incandescent. Les Vendéens l'ont emporté 2-0.



David et Gboho buteurs providentiels

Très soutenus, les joueurs des Herbiers, qui ont notamment pu compter sur la ferveur du chanteur Philippe Katerine (tandis que Francis Lalanne encourageait Chambly), ont frappé les premiers après 30 premières minutes durant lesquelles ils ont dominé. A la 28e, Florian David a été trouvé dans les six mètres et n'a laissé aucune chance à Xavier Pinoteau, le gardien adverse impuissant sur cette reprise taclée. Chambly s'est repris dans les dernières minutes du premier acte, sans pour autant inverser la tendance.

Le même David a failli s'offrir un doublé d'entrée en seconde période, mais Pinoteau a cette fois eu le dernier mot. Le deuxième acte a été assez équilibré et Matthieu Pichot, malgré quelques frayeurs, a sorti les parades nécessaires pour garder les Herbiers devant au tableau d'affichage. Et finalement, Ambroise Gboho a fait chavirer La Beaujoire, trois minutes seulement après son entrée en jeu. L'attaquant, passé par Rennes, est bien parti en profondeur et est allé gagner son duel du plat du pied (80e).


L'assistance vidéo utilisée deux fois (à bon escient)

A noter que l'arbitre, M. Bruno Bastien, a fait patienter un peu Les Herbiers avant de les libérer sur le but de Gboho. L'homme au sifflet, conseillé par son assistant en bord de touche, a tenu à faire appel à l'assistance vidéo pour valider ce but du Vendéen, qui n'était effectivement pas hors-jeu. A la 64e, M. Bastien avait déjà demandé la vidéo pour vérifier la nature d'une main commise dans la surface de réparation des Herbiers. Là encore, la VAR a confirmé son choix de ne pas siffler de penalty, le ballon ayant seulement été effleuré involontaire par le défenseur Franck Héry.

Caen ou Paris en finale le 8 mai ?

La parenthèse enchantée de la Coupe de France s'arrête donc là pour Chambly. Le club de l'Oise doit désormais assurer son maintien en National 1 (il est actuellement 15e, en position de premier relégable). Pour Les Herbiers, un brin plus sereins en championnat (9e avec 36 points), l'apothéose est prévue pour le 8 mai au Stade de France. Les joueurs de Stéphane Masala y ont rendez-vous pour la grande finale de la Coupe de France 2018. Son adversaire sera peut-être le PSG, triple tenant du titre et club le plus titré de l'histoire de cette compétition (11 sacres). A moins que le Stade Malherbe de Caen, qui accueille les Parisiens ce mercredi à Michel-d'Ornano, ne parvienne à mettre fin à cette hégémonie. C'est en tout cas tout ce que veulent les Normands, qui aimeraient bien se hisser pour la première fois en finale et retrouver un écrin où ils ont déjà rêvé en 2005 lors d'une finale de la Coupe de la Ligue perdue de peu contre l'AJ Auxerre.