Dans l'actualité récente

Coupe de France 2018: le PSG défendra son titre contre Les Herbiers

Voir le site Téléfoot

RTX3GOSB
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2018-04-19T08:12:30.946Z, mis à jour 2018-04-19T08:26:05.974Z

Vainqueur des trois dernières éditions, le Paris Saint-Germain s'est qualifié mercredi pour la finale. Les hommes d'Unai Emery ont validé leur billet en allant gagner sur le terrain de Caen en demie (1-3). Le 8 mai, ils retrouveront Les Herbiers, club de national.

Un an après le triplé Trophée des champions/Coupe de la Ligue/Coupe de France, le PSG visera le quadruplé le 8 mai prochain. Le Trophée des champions, la Coupe de la Ligue et le Championnat de France sont déjà dans la poche. Il ne reste plus qu'à aller chercher une 12e Coupe de France, qui serait la 4e consécutive, au Stade de France face aux Herbiers. Mercredi 18 avril, les Parisiens ont dompté Caen en Normandie en demi-finale (1-3).


Caen avait relancé le suspense avant la pause

Au lendemain de la victoire des Vendéens contre Chambly, les hommes d'Unai Emery avaient rendez-vous à Michel-d'Ornano pour y défier le Stade Malherbe. Et cette demi-finale, jouée avec le trident offensif Di Maria-Cavani-Mbappé, a tourné en faveur des visiteurs dès la 25e avec l'ancien Monégasque dans le rôle du finisseur. Kylian Mbappé, bien placé pour reprendre un tir trop croisé d'Edinson Cavani, n'a pas laissé passer l'occasion de mettre Paris devant.

Mais juste avant la pause, Caen a sauvé la balle de break et a égalisé juste derrière. Ismaël Diomandé, à près de 25 mètres, s'est essayé à la frappe. Son tir, dévié par Adrien Rabiot, a trompé Kevin Trapp sur sa droite. Le gardien allemand a semblé étonnamment lent à réagir sur cette tentative qui, il est vrai, avait beaucoup d'effet (44e).


Mbappé, 19 ans et déjà cinquantenaire

 Au retour des vestiaires, Cavani a cru redonner l'avantage aux siens, mais l'arbitre, M. François Letexier, l'a annulé après avoir demandé l'assistance vidéo; Angel Di Maria, qui faisait action de jeu, était hors-jeu au départ de l'action. Pas inquiété dans le deuxième acte, Paris a pris son mal en patience. Et de nouveau, la paire Cavani-Mbappé a fait la différence. Parfaitement lancé en profondeur sur une talonnade de Di Maria, l'Uruguayen a adressé un centre parfait pour son jeune coéquipier, qui n'avait plus qu'à pousser le cuir au fond des filets (81e). L'assistance vidéo, redemandée par M. Letexier, n'a cette fois pas annulé ce but.

Caen ne s'en est pas remis. Entré en jeu quelques minutes plus tôt, Christopher Nkunku a clôt les débats en fin de rencontre (90+5e). Sans surprise, Paris est donc en finale. Les hommes de Patrice Garande ont mérité les applaudissements de leur public, mais ils n'avaient pas les armes pour déstabiliser davantage leur adversaire. Mention spéciale à Kylian Mbappé, auteur ce mercredi de ses 50e et 51e buts chez les professionnels (27 avec Monaco, 21 avec Paris et 3 avec l'équipe de France). Le tout à seulement 19 ans et 5 mois à peine. Les Herbiers savent ce qui les attend en finale. David pourra-t-il scalper Goliath ?