Coupe de France : Bordeaux s'est fait peur

Coupe de France : Bordeaux s'est fait peur
En déplacement à Créteil pour les 16e de finale de la Coupe de France, Bordeaux a frôlé la catastrophe avant de l'emporter. Face à des Cristoliens courageux, les hommes de Francis Gillot ont dû attendre les tirs au but pour une qualification à l'arraché (2-2, 3 tab à 4).
Les Bordelais au bout de l'effort.


Des Girondins d'abord dominateurs

Dans une première mi-temps au rythme haché, les Bordelais se sont installés dans le jeu. Trop peu souvent sollicité dans les quarante-cinq premières minutes, il a su plusieurs fois mettre en difficulté la défense du club de Créteil-Lusitanos. C'est finalement Ciani, bien placé au deuxième poteau, bien placé au deuxième poteau, qui ouvre le score à la soixantième minute.


La révolte cristolienne

Mais Créteil ne tarde pas à réagir, et rejoint les Girondins sur une tête d'Essombé (77e). Le dernier tiers du match sonne le réveil cristolien, qui domine la partie mais ne menacent que très rarement le but de Carasso. Bordeaux obtiendra même un penalty (87e) à la suite d'une faute sur Nicolas Maurice-Belay, que Sertic sera incapable de transformer.

Le suspens jusqu'au bout

Dès l'ouverture des prolongations, Bordeaux fait la différence (91e), pour être rejoint 5 minutes plus tard par des Cristoliens revanchards. Incapables de se départager, les deux équipes s'affrontent alors aux tirs aux buts, et c'est finalement Carasso qui obtient la victoire de son camp.

Dans une saison difficile pour Bordeaux, cette victoire continue l'embellie de 2012, qui ne compte pour l'instant aucune défaite au compteur du club.



News associées