Coupe de France : l'OM s'est fait peur

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-01-23T08:47:00.000Z, mis à jour 2012-01-23T08:53:40.000Z

L'Olympique de Marseille est difficilement venu à bout du Havre (3-1 ap.) au Stade Vélodrome lors des 16es de finale de la Coupe de France. Malmenés par de valeureux Normands, les Marseillais poursuivent néanmoins leur belle série de victoires

Même si la qualité n'était pas présente dimanche soir au Vélodrome, les hommes de Didier Deschamps ont assuré l'essentiel : la qualification.




Cueilli à froid par une contre attaque rondement menée et conclue par Ryan Mendes, l'OM a semblé diminué dans sa réaction. Il fallut attendre l'heure de jeu pour que Brandao profite d'une sortie hasardeuse de Placide pour égaliser et ouvrir son compteur but depuis son retour en France. Cette réaction marseillaise n'a pourtant pas atténué les ambitions normandes. Par deux fois (77e, 85e) dans le dernier quart d'heure, les Havrais ont eu l'occasion de créer l'exploit. La maladresse de Bonnet et la réactivité de Mandanda en ont décidé autrement.




La prolongation était alors inévitable. Elle permit à Morgan Amalfitano de se mettre une nouvelle fois en valeur. En pleine confiance depuis plusieurs semaines, l'ancien Lorientais a offert le second but (104e) d'une belle frappe en dehors de la surface. Le milieu de terrain devient une véritable alternative pour le sélectionneur national dans le cadre de la prochaine rencontre amicale de l'équipe de France. Groupe que connait bien désormais Loïc Rémy, auteur du troisième but à l'ultime minute (120e).




L'OM reste encore en course dans toutes les compétitions et prolonge sa série d'invincibilité. L'absence des joueurs africains partis à la CAN n'a pour l'instant aucune répercussion sur l'efficacité de l'équipe. Cependant les nouvelles sorties sur blessure de Lucho Gonzalez (cheville) et MBia (cuisse) compliquent les choix de Didier Deschamps.


Les huitièmes de finale de la compétition ont réservé à l'OM une confrontation chez le nouveau petit poucet de la compétition, Bourg-Péronnas.