Coupe de France : le PSG déjà en finale ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2011-04-20T09:09:00.000Z, mis à jour 2011-04-20T16:08:48.000Z

Après leur victoire face à Lyon ce dimanche, c'est un PSG conquérant que l'on devrait retrouver ce soir face à Angers en demi-finale de Coupe de France. Les Parisiens iront-ils au Stade de France le 14 mai prochain ?

Le PSG affronte Angers ce soir. Une formalité avant de disputer une finale de Coupe de France face au LOSC ?


Ce soir, le PSG d'Antoine Kombouaré affonte Angers en demi-finale de la Coupe de France. Partant favoris, les Parisiens devront toutefois se méfier de cette formation de Ligue 2, bien déterminée à prolonger son rêve et à sortir le vainqueur de l'édition 2010 de la compétition. « Je n'occulte pas que l'on est favori. Mais c'est un match couperet face à un adversaire qui va vendre chèrement sa peau », déclarait l'entraîneur parisien à l'issue de la victoire en championnat contre l'OL, dimanche soir.


A deux pas d'une finale presque annoncée contre le LOSC, le PSG comptera donc sur l'état de grâce de ses joueurs, et profitera ainsi de la confiance emmagasinée dimanche dernier après la victoire face à Lyon : « on a gagné, c'était la meilleure façon de préparer la demi-finale ». expliquait encore Kombouaré après le 1-0. C'est donc une équipe parisienne en résussite et plus déterminée que jamais à conserver son titre que les Angevins vont devoir affronter.




Cette saison, le PSG a l'occasion de remporter un second titre d'affilée en Coupe de France et de décrocher sa place pour la Ligue des Champions l'année prochaine.Sur le papier et dans les ambitions affichées, Sakho, Coupet et consorts pèsent donc plus lourd que la formation de Jean-Louis Garcia, 7ème de Ligue 2. Gare toutefois à l'excès de confiance face à un SCO d'Angers qui compte quelques anciens de Ligue 1 (Deroff, Hénin, Renouard).


Le SCO d'Angers n'a pas perdu un match depuis la mi-janvier, toutes compétitions confondues. Mais il faudra plus que la seule "magie" de la Coupe de France pour un battre un PSG en plein boom.