Dans l'actualité récente

Coupe de France : le PSG se promène face à Rennes

Voir le site Téléfoot

RTX3GOTB
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-01-07T21:53:03.022Z, mis à jour 2018-01-07T22:04:13.181Z

Le PSG n'a fait qu'une bouchée du Stade Rennais lors du 32e de finale de Coupe de France. Sans Cavani, Neymar, Mbappé et Di Maria ont brillé.

Sérieux et appliqué pour son premier match de l'année 2018, le PSG n'a pas fait dans la dentelle pour son 32e de finale de Coupe de France face à Rennes. Mbappé, Neymar et Di Maria ont chacun inscrit un doublé pour un score de tennis en l'absence de Cavani.

Du grand Neymar

Le PSG n'a eu besoin que d'une mi-temps pour prouver qu'il avait envie de bien faire face au Stade Rennais. Montrant beaucoup d'intentions, aussi bien derrière que devant, les Parisiens ont très vite pris le dessus, un peu trop vite même pour les hommes de Sabri Lamouchi, dépassés dans tous les compartiments du jeu. Meilleur buteur français de l'année 2017, Kylian Mbappé a déjà ouvert son compteur 2018 à la réception d'un caviar de Silva (9e). Pas rassasié pour un sou, Neymar l'a imité dans la foulée sur un très joli mouvement collectif dans un petit périmètre (17e). Le Brésilien s'est même offert un doublé avant la pause grâce à un Mbappé très altruiste sur une contre-attaque lancée par une relance d'école (43e). Entre temps, Di Maria s'était chargé d'enfoncer le clou sur un joli centre signé Berchiche (24e) avant de signer, à son tour, un doublé (74e) et d'en offrir un à Mbappé (76e).

Soirée presque parfaite

L'addition aurait même était encore plus salée sans les exploits de Diallo, auteur de multiples parades, notamment face à Lo Celso (15e), Neymar (25e, 33e, 36e) ou encore Neymar (30e). La soirée a bien failli être parfaite pour le PSG. Mais Thiago Motta, remplaçant au coup d'envoi, a concédé un penalty transformé par Bourigeaud (66e) avant de finalement céder sa place pour un nouveau pépin physique, inquiétant toujours sur sa santé. Le club de la capitale, qui a du mal à préserver sa cage inviolée cette saison, tenait vraiment à réaliser un clean sheet - zéro but encaissé - mais c'est manqué pour cette fois

Etincelant

Le PSG a donc montré beaucoup de bonnes choses en 90 minutes, suffisamment en tout cas pour envoyer un signal fort à l'aube d'importantes échéances (notamment le huitième de finale de Ligue des Champions face au Real Madrid). Ses futurs adversaires en Coupe de France sont également prévenus : les Parisiens ne prennent pas cette compétition à la légère. Pas plus que les autres. Bien au contraire.