Coupe de la Ligue (finale) : le PSG se console face à Lille

Voir le site Téléfoot

RTX2BDAR
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-04-23T22:16:07.164Z, mis à jour 2016-04-23T22:22:39.971Z

A dix contre onze, le PSG est allé conquérir sa troisième Coupe de la Ligue consécutive (2-1). Son deuxième trophée de la saison après le championnat. Pastore et Di Maria sont les héros du soir. Aux Lillois les grands regrets.

Les joueurs de la capitale s'offrent un doublé Championnat - Coupe, en attendant la finale de la Coupe de France. 

Un doublé déjà en poche

Paris n'a pas été brillant, Paris a évolué à dix mais Paris s'est imposé.  De quoi laisser beaucoup de regrets aux Lillois qui, l'espace de trois minutes, ont cru pourvoir renverser l'ogre parisien après l'avoir fait vaciller. Trois minutes et cette tête à l'envers, au propre comme au figuré, de Soumaoro à la 74e. Di Maria, à un quart d'heure de la fin, ne se faisait pas prier pour offrir le troisième doublé Coupe de la Ligue-championnat en trois ans au PSG. Avant un possible triple double avec la Coupe de France le 21 mai prochain (face à l'OM).

PSG : les leçons d'un échec

Blanc : " On a mieux géré la pression"

"Je ne sais pas si on avait plus de pression que Lille. On a de la pression à chaque match. A chaque match il faut gagner (...) et c'est soir on a gagné certainement mieux géré cette pression que notre adversaire" répondait Laurent Blanc à l'issue de la partie.  Comment ne pas lui donner raison puisque c'est au moment où les Lillois envisageaient certainement une issue favorable à cette finale que le PSG a fait montre de son autorité naturelle. Pas suffisant pour rassurer les Parisiens sur leur réel coup de moins bien depuis le retour face à City mais assez pour leur faire oublier, au moins le temps d'une soirée, leur échec de la C1.

Di Maria au bon endroit, au bon moment

Avec des buts, des rebondissements et du suspense, la finale a été plus disputée que l'on n'aurait pu l'envisager. Et il a fallu attendre la 40e minute pour voir Pastore donner un avantage mérité aux Parisiens mais de courte durée. Un coup-franc de Sidibé dès la reprise relançait la finale (49e, 1-1). Incertaine, l'issue semblait s'ouvrir aux Nordistes avec l'expulsion de Rabiot (2e carton jaune, 71e). Di Maria, qui passait par là, inversait le scénario. La chute n'en était que plus dure pour le LOSC. Pour Paris, ce samedi au Stade de France, vient de s'achever le premier jour du reste de sa saison. Nasser Al Khelaifi, le président du parisien, en convenait : "On se sent mieux parce que c'était très important pour nous de rebondir après la défaite de City. J'espère qu'on se sentira un petit mieux maintenant."