Coupe du monde 2018 : Bienvenue à Zabivaka !

Voir le site Téléfoot

Mondial, nos 100 légendes
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-10-22T14:08:46.830Z, mis à jour 2016-10-22T14:10:26.191Z

C'est officiel depuis ce vendredi : le loup Zabivaka est la mascoote de la prochaine Coupe du monde de football qui se déroulera en Russie en 2018. A lui la lourde tâche de succéder à Fuleco le tatou qui n'avait pas rechigné à la tâche pour faire du mondial brésilien une réussite.

A chaque Coupe du monde sa mascotte. Pour la prochaine édition en Russie c'est le loup Zabivaka qui sera de la partie.

En immersion dans le vestiaire de l'Equipe de France après la victoire face aux Pays-Bas

Le loup plus fort que le tigre et le chat !

Plus d’un million de personnes se sont en effet prononcées en faveur du loup Zabivaka pour devenir la mascotte de la Coupe du monde de football 2018, au détriment des deux autres candidats malheureux. L’annonce a été faite ce vendredi soir en Russie lors d’une émission de télévision.

Zabivaka récolte 53% des suffrages

Les internautes avaient la possibilité de voter sur le site de la Fifa et sur les réseaux sociaux de l’instance mondiale du football depuis un mois pour élire la mascotte de la prochaine Coupe du monde. Les téléspectateurs de l’émission de télévision organisée hier soir sur la chaîne Pervy Kanal avaient également prendre part au vote. Au final, selon la Fifa, Zabivaka a recueilli 53% des suffrages (soit 537 522 votes tous supports confondus)


Zabivaka succède à Fuleco, Zakumi, Footix...

Les trois candidats au « poste » de mascotte avaient été retenus par le Comité d’organisation local et par la Fifa à l’issue d’un concours ouvert aux écoles de beaux-arts en Russie. Zabivaka, jeu de mot en russe entre « marquer un but » et « batailleur », a été ainsi dessiné par Ekaterina Bocharova, une étudiante originaire de Tomsk, en Sibérie occidentale. Le loup Zabivaka aura la lourde tâche de succéder, entre autres, à Fuleco le tatou, mascotte du Mondial 2014 au Brésil et au léopard Zakumi du Mondial 2010 en Afrique du Sud, ou encore à l’inénarrable Footix le poulet qui avait incarné la Coupe du monde organisée en France en 1998.