Coupe du monde 2018 - Bale, Alexis Sanchez, Robben, Vidal, Aubameyang : voici le Top 10 des absents du Mondial

Voir le site Téléfoot

RTX3EH6B
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-10-11T14:37:04.562Z, mis à jour 2017-10-12T07:02:41.642Z

Gareth Bale, Alexis Sanchez, Arjen Robben, Arturo Vidal, Pierre-Emerick Aubameyang : voici le Top 10 des absents de la Coupe du monde 2018.

1. Gareth Bale (pays de Galles)


Demi-finaliste de l'Euro 2016, le pays de Galles n'a survécu à la campagne de qualifications.


Blessé et absent lors du match décisif pour les barrages face à l'Irlande (0-1), le joueur du Real Madrid a assisté à la défaite de ses coéquipiers depuis les tribunes.



2. Alexis Sanchez (Chili)

Sauveur de la patrie face à l'Equateur le week-end dernier, l'attaquant d'Arsenal n'a absolument rien pu faire face au Brésil lors de la dernière journée (3-0).


Privé de Coupe du monde, le Chili va devoir se reconstruire, après une décennie au plus haut niveau.


RTS1FZGS



3. Arjen Robben (Pays-Bas)

Souvent blessé ces derniers mois, le joueur du Bayern Munich n'a pas pu empêcher le nouveau fiasco du football néerlandais, battu en qualifications par la France et la Suède.


A 33 ans, il a annoncé sa retraite internationale. Il s'arrête à 97 sélections, pour 37 buts. Il aura marqué un doublé pour sa dernière sortie face à la Suède (2-0).




4. Arturo Vidal (Chili)

Pointé du doigt pour une vie incompatible avec le football de très haut niveau, le milieu du Bayern Munich a symbolisé l'échec du Chili lors de cette campagne éliminatoires.


Il a annoncé la fin de sa carrière internationale dans la foulée. Il aura porté le maillot de la Roja à 99 reprises.



5. Pierre Emerick Aubameyang (Gabon)

Tombé dans le groupe de la mort en compagnie du Maroc, de la Côte d'Ivoire et du Mali, lors du troisième tour de qualification, le Gabon n'a pas fait un parcours déshonorant mais il était clairement en-dessous de ses rivaux.


Aubameyang n'a lui disputé qu'une seule rencontre face au Maroc le 7 octobre dernier (défaite 3-0).



6. Jan Oblak (Slovénie)

Considéré comme l'un des meilleurs portiers d'Europe, le joueur de l'Atlético de Madrid ne verra pas non plus la Russie.


Tombée dans le groupe de l'Angleterre, la Slovénie a subi la loi des Three Lions et de la Slovaquie, finalement éliminée en tant que moins bon deuxième.




7. David Alaba (Autriche)

Dans la foulée de son Euro raté, l'Autriche n'a pas réussi à retrouver ses sensations de la période 2014-2016.


Dominée par la Serbie, l'Eire et Galles, la sélection de David Alaba n'a pris que la 4e place. Le joueur du Bayern n'a pas marqué lors de cette campagne.



8. Edin Džeko (Bosnie)

Malgré les 5 buts marqués par Džeko, la Bosnie a échoué à remettre les pieds à la Coupe du monde, quatre ans après leur première participation.




9. Miralem Pjanic (Bosnie)

Même son de cloche pour Pjanic, qui n'a pas pu aider cette sélection de Bosnie à aller chercher les barrages face à la Grèce.


Auteur de 7 passes décisives et 1 but, le milieu de terrain de la Juventus Turin a malgré tout affiché un bon niveau durant cette campagne.




10. Marek Hamšík (Slovaquie)

Moins bonne deuxième des neuf groupes, la Slovaquie a raté d'un rien les barrages.

Hamšík a lui marqué 2 bus et délivré 4 passes décisives lors de ces qualifications.


en savoir plus : Equipe d'Autriche de Football, Equipe du Chili de Football

Plus d'actualité