Coupe du monde 2018 - Espagne : Trois années après sa dernière sélection, David Villa est de retour avec la Roja

Voir le site Téléfoot

RTS1CL3J
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-08-25T13:20:39.325Z, mis à jour 2017-08-25T13:40:00.968Z

Trois années après sa dernière sélection avec l'équipe d'Espagne, David Villa, meilleur buteur de l'histoire de la Roja, a été convoqué par Julen Lopetegui.

Villa, le retour inattendu et inespéré


El Guaje est de retour avec la Roja. Plus de trois années après sa dernière sélection, lors de la victoire de l’Espagne face à l’Australie (3-0) lors de la Coupe du monde 2014, l’attaquant des New York Red Bulls a été rappelé en sélection espagnole par le sélectionneur Julen Lopetegui, vendredi, pour les rencontres  de qualifications au Mondial face à l’Italie, le 2 septembre prochaine et le déplacement au Liechtenstein, le 5 septembre.


Privé de Diego Costa, qui en situation de conflit avec son club Chelsea, qu’il souhaite quitter pour revenir à l’Atlético de Madrid, le Basque a donc décidé de faire confiance à une vieille connaissance. Un choix qui va à l’encontre de ses décisions effectuées depuis sa prise de fonction il y a un an (mise à l'écart d'Iker Casillas notamment). Plutôt formateur dans l’âme, l’ancien sélectionneur des espoirs avait considérablement rajeuni son groupe au fil des mois et trouvé un parfait équilibre avec ses cadres (Sergio Ramos, Gerard Piqué, Sergio Busquets, Andrés Iniesta et David Silva). Indécis quant à sa retraite internationale après le fiasco du Mondial 2014, Villa avait laissé entendre qu'il arrêterait, un temps seulement, avant de changer d'avis et de retoquer à la porte. S'il n'entrait plus dans les plans de Vicente Del Bosque pour l'Euro 2016, il est cette fois de retour aux affaires. 


Si la réapparition  de Villa peut surprendre, de par son âge (35 ans) et le niveau brut de la MLS où il évolue depuis 2014, sur un plan sportif cette convocation apparaît comme une évidence. Excellent avec son club et surtout en pleine possession de ses moyens sur le plan physique, l’Asturien a marqué 19 buts en 24 rencontres de championnat et porte son club de New York City sur ses épaules cette saison. S’il a déjà dépassé ses chiffres de la saison 2015 (18 buts), il n’est plus très loin de ses temps de passage de 2016 où il avait inscrit 23 buts en 33 rencontres. Pour le faire court : l’ancien attaquant de Valence vit une seconde jeunesse.


Le retour de Villa avec le maillot de la Furia Roja ne peut laisser indifférent. Auteur de 59 buts en 97 sélections, le joueur formé au Sporting Gijon n’est rien d’autre que le recordman de buts en sélection d’Espagne. Le message est en tous cas clair : il a un pré-billet pour le Mondial 2018. A lui de le transformer en billet. Peut-être que cette convocation lui donnera des idées au mois de janvier quand la MLS sera en sommeil.




David Villa en sélection d'Espagne :


97 sélections 

Première cape - 9 février 2015 (Espagne / Saint-Marin)
Dernière cape - 23 février 2014 (Australie / Espagne)

59 buts
11 passes décisives